[Le Seigneur des Mouches] Les importuns : Cour des Cauchemars et Asuras

Archives de la campagne jouée en juillet-août 2015.

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

[Le Seigneur des Mouches] Les importuns : Cour des Cauchemars et Asuras

Messagepar Cypries » 29 Août 2015, 16:54

(Ce topic sert de support descriptif aux évènements joués en jeu)

Se tient, au loin devant le groupe, une silhouette féminine, plantureuse, vêtue d'une épaisse robe de feuilles longues rouges et or, du bas de laquelle dépassent de petites racines ondulantes, et coiffée de longues feuilles-rubans. Pour l'heure, elle patiente (depuis longtemps, l'air de rien), légèrement affaissée sur elle-même, ses longues manches oscillant avec le vent.

Image

A côté d'elle, un peu en retrait, une fine silhouette sylvarie. Vous ne parvenez pas à bien focaliser son regard sur elle, comme si elle avait un pied dans un monde d'invisibilité.

Alors que vous approchez, la silhouette de l'Emissaire se redresse et elle relève la tête. Elle pose sur vous ses yeux rubis et sourit. Grande, calme, en tenue végétale fastueuse, elle a quelque chose d'imposant, de princier, mais ne semble pas chercher à en abuser.


Image
Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Le Seigneur des Mouches] Rencontre avec le Cauchemar

Messagepar Cypries » 01 Septembre 2015, 01:29

(Ceci sera étoffé de détails et de narration plus tard. Pour l'instant le message est fonctionnel pour les absents.)

La proposition initiale de Noblesève, Courtisane du Cauchemar bien loin de son Enclave, était de sacrifier ses captifs, des Asuras de l'Enqueste, plus précisément de Thaumacore, centre où officieusement il est expérimenté des atrocités sur les Sylvaris pour étudier leurs faculté de régénération.

Dans l'idée, il s'agissait d'utiliser la magie rassemblée par le Milvermine et la séparer lentement en ses deux composantes :
- deux tiers de magie vitale, à répartir pour moitié sur des Rêveurs, pour moitiés sur des Cauchemars.
- un tiers de magie de dégénérescence, de mort, à répartir sur les captifs Asuras.

Une fois l'amplitude magique suffisamment faible, il serait possible d'approcher l'artefact et les Rêveurs auraient alors 5 jours pour tenter de le détruire sur place - à défaut de quoi la "tisseuse" de Nécromancie récupérerait l'artefact, d'après leurs termes.

Les Rêveurs avaient déjà négocié obtenir les captifs survivants, mais l'idée ne suffisait pas pour le groupe décisionnel. En effet, la situation, bien que délicate, ne pouvait les forcer à se résoudre à faire agoniser des êtres vivants jusqu'à leur mort.

Ils optèrent pour la solution de gagner du temps. De faire croire à un oui mais de temporiser le temps de trouver des Nécromants adéquats et en forme suffisante pour assister la Dame Noblesève - et accessoirement la surveiller - et accessoirement trouver d'autres réceptacles que de pauvres Asuras.

Hélas cette demande ne fut pas du goût du Val de la Douleur qui commença à projeter depuis ses hauteurs, à l'aide d'enveloppes du Cauchemar énormes, les captifs asuras de la Dame, emballés dans un bon mètre de mousse pour qu'ils ne meurent pas à l'impact. Impact évidemment en pleine zone marquée de magie puissante, pour chercher à la faire imploser précocement.

La Dame leur expliqua qu'en l'absence de mise en place de la solution qu'elle proposait, les Cours du Sud préféraient utiliser la situation comme une arme contre les Rêveurs, eux pouvant évacuer une Enclave facilement. Mais les Rêveurs, faire bouger le Bosquet ?...

Le risque d'explosion n'augmentait bien sûr pas tant pour quelques simples Asuras, néanmoins ce procédé révolta les Rêveurs présents. La Dame chercha à temporiser en renvoyant la silhouette qui l'accompagnait vers le Val de la Douleur pour "augmenter le marché", bien que cela sembla lui en coûter. Elle suggéra ensuite aux Rêveurs de gagner du temps en choisissant un nouveau compromis :

- Magie de Vie : un tiers pour le Cauchemar, un tiers pour les Asuras captifs
- Magie de Mort : un tiers pour les Asuras captifs.

Et toujours la même close de destruction de l'artefact ou de perte de ce dernier au profit de Noblesève.

Les Rêveurs voudraient-ils sacrifier leur part d'énergisation, quitte à voir leurs ennemis du Val et de la Malesonge renforcés, pour permettre d'équilibrer la tension magique infligées aux captifs ? Et offrir ainsi une chance de survie notable à ces derniers ?

L'équipe présente jusqu'au bout de la conversation accepta, pris dans l'urgence de devoir trancher. Ils acceptèrent de démarrer, tout du moins. La Dame elle-même leur suggéra de mettre ce temps de lancement à profit pour trouver d'autres idées leur convenant mieux.

De plus, l'énergisation de deux Cours ne suffirait pas à renverser l'ensemble des forces Protectrices, au vu du décalage numérique entre Cauchemar et Rêve. Néanmoins, ce pourrait bien se révéler décisif pour une bataille ou d'autres initiatives...

Toujours est-il que les Asuras ont cessé de voler dans le ciel nocturne pour aller agoniser sur le sol maudit par le Milvermine. Visiblement le Val de la Douleur s'est plié à la tournure nouvelle, tant que Noblesève se met immédiatement à la tâche. Et toujours est-il donc que Noblesève se trouve au point défini, le pont au nord des jardins d'Arias, et commence déjà à transférer, lentement, la magie comme convenu dans leur nouvel accord. Elle est escortée de son "Fleuret" - une autre Sylvarie qui la veille - et de dignitaires des Cours du Sud. Côté Rêveurs, des Protecteurs et pour l'heure Ariannaë surveillent le déroulement du procédé, suivant un cessez-le-feu implicite. Depuis les hauteurs nord, les force du Cauchemar surveillent, et depuis l'est, celles Protectrices équilibrent en miroirs, couverts par des tourelles végétales.

Le processus se trouve d'autant plus délicat que Noblesève semble réellement, pour l'instant du moins, chercher à ne pas faire mourir les captifs et à équilibrer en eux toute cette pression magique. Tout Nécromant près d'elle notera à quel point son identité magique s'est efficacement calibrée sur celle de l'aura du Milvermine. Elle n'a en tous cas pas menti sur son degré d'expertise en la matière.

Tout le reste... reste à écrire pendant ces longues journées de processus. Les Rêveurs vont-ils manipuler le Cauchemar ? L'inverse ? Quels autres groupes malvenus vont encore converger vers ce qui se profile comme une bataille pour l'heure diplomatique ? Comment finira le Milvermine ? L'explosion énergétique sera-t-elle évitée ?

Vous le saurez en lisant le prochain numéro de... Diantre non, en jouant !
Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Le Seigneur des Mouches] Rencontre avec le Cauchemar

Messagepar Cypries » 01 Septembre 2015, 22:07

Description actuelle au ponton nord du Jardin d'Arias :

Noblesève n'a pas attendu pour se mettre en place au lieu défini. La silhouette floue de tout à l'heure reste contre son dos, alors qu'une autre magnifique Sylvari plantureuse reste aux côtés de Noblesève, servant de premier réceptacle Cauch' à la magie énergisante.

Noblesève, elle, a déployé plusieurs "branches", telles de multiples bras, d'une forme semblable à celles des pattes avant d'une mante religieuse végétale. Ses manches-éventails restent inertes. Visiblement il n'y a en fait pas de bras dedans. Et de ses papattes crochues, elle "tisse" dans l'air, elle éfile le tricot de la magie ambiante.

Côté ouest, quelques Courtisans - en noir et en vert foncé, très différents du rouge et or de Noblesève, de sa suivante à ses côtés, et de la silhouette floue dans son dos. Les Courtisans gardent, en laisse, des Asuras dénudés et éreintés. L'un se trouve plus en avant, et reçoit deux "fils" de magie depuis les papattes actives et cliquetantes de Noblesève.

Il semble en état stable, bien que terrifié.

A l'ouest du ponton, donc, se trouve la délégation du Cauchemar. A l'est celle du Rêve, où les Vaillants peuvent bien sûr se joindre.
Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Le Seigneur des Mouches] Les importuns : Cour des Cauchemars et Asuras

Messagepar Cypries » 02 Septembre 2015, 23:35

Aux Jardins d'Arias, la délégation "miroir" de Rêve et de Cauchemar avance, et la sylva-mante religieuse continue de démêler la magie et la réattribuer. Déjà un quart de la zone "dégonflé". Noblesève fatigue, mais ne relâche pas sa concentration. Avec ses papattes ainsi déployées qui "tricotent" dans l'air devant elle, il est plus aisé de distinguer la forme réelle de la Dame qui s'est probablement beaucoup Façonnée elle-même...

Image
Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Le Seigneur des Mouches] Les importuns : Cour des Cauchemars et Asuras

Messagepar Cypries » 03 Septembre 2015, 00:14

Quelque part à Rata Sum.

Spoiler : Musique suggérée :


C'est Payass et Excepp !
C'est Excepp est Payass !
L'un est une pointure !
L'autre un abruti pas même capable de résoudre de tête une équation du troisième degré ! <à chanter hyper vite>
Deux Asuras excentriques
Du génie synergétique !
Si abjects,
Mauvais et fiers de l'être, l'être, l'être, l'être, l'être...


- Maîîîître !

Excepp ne prit même pas la peine de se tourner vers lui. Énorme, il ne quittait plus depuis des décennies l'assise de son lévito-golem-chaise-lit-baignoire-toilettes, dans lequel il avait quasiment fini par s'incruster. Sa main droite, potelée et ridée, pianotait sur une petite console de contrôle pendant que les six holo-écrans devant lui rendaient compte des résultats d'un mégacalcul arcano-expérimental.

- Maîîîître, le bilan hebdomadaire des contrevenants à votre propriété intellectuelle !
- Faites comme d'habitude. Mettez-les tous sur la paille.
- Oui ouiiii ô mon Maîîîître, mais il y a un cas particulier !

Il s'approcha à petits pas empressés.

- Il s'agit d'Asuras expatriés au Bosquet.
- Les misérables. Les fricoteurs. Les mi-bookah. Pfffrt.
- Oui, Maîîître, oui ! J'ai repéré que l'une a cherché des informations sur vous. Une certaine Lùenn, si j'en crois mes investigations.
- *Marmonnements impliquant de la "Jeunesse perdue" et de la "gloire d’antan bafouée"*.
- Elle n'a rien fait de particulièrement poussé... Mais elle et deux autres, Trixx et Yajji, semblent travailler sur une situation tout à fait fascinante de magie mêlée qui affecte tout l'extrême sud-ouest de Caledon.
- *Marmonnements, marmonnements...* ... Quoi ?
- Les relevés sont notables. De la magie vitale, de la nécromancie qui affecte largement les insectes. Avec... une composante d'envoûtement.
- Voudriez-vous dire que...
- Oui, Maîîître, il est possible que...
- Vous pensez à ce que je pense...
- Jamais je n'oserais, ô maîîître !
- Après tout ce temps ! Le Joyau refait surface ! Dites-m'en plus, Payass !

S'en suivirent de longs partages d'informations et palabres stratégiques. Tout est si aisé quand on a le Conseil dans sa poche. Finalement...

- Evidemment, Payass. Quand un stratège peut se permettre de s'offrir le dernier coup, il ne se le refuse jamais. Au plus tard il entre en scène, le moins essuiera-t-il de pertes. Qu'ils s'effritent et s'épuisent et s'éparpillent entre eux. Nous saurons quand agir.
- Que devons-nous faire, ô maîîîître ? s'enquit l'Asura flagorneur qui savait bien que ce "nous" ne le désignait en fait que lui.
- Trouve des éléments inférieurs offrant services - autres que simulation de reproduction - contre somme d'argent...
- ... Des mercenaires, ouiii mon maîîître...
- Et choisis-les selon leurs qualités de fougue empressée, de secret circonspect et d'acuité lucide...
- ... Rapides, discrets et fins...
- Qu'ils interviennent sur la localisation que tu auras triangulée dès qu'une alternative à moins de 50% de risque létal se présente...
- Récupération de l'artefact...
- Et rapporte-le toi-même à la base secondaire. Ne sème derrière toi aucun élément à fiabilité non prouvée...
- ... Pas de témoins.
- Ni aucun élément à taux de réussite autrement qu'absolu.
- ... Pas d'erreur.
- Finalise toi-même les précisions tactiques.
- Oui, mon Maîîître !

Revenir vers « Campagne "Le Seigneur des Mouches" »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité