[Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Archives de la campagne [sylv] de janvier-février 2014.

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Cypries » 11 Janvier 2014, 19:52

Plusieurs exemplaires de cette carte seront envoyés au Bosquet d'ici demain au matin.
Avatar de l’utilisateur
Sleith
Messages : 35

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Sleith » 14 Janvier 2014, 13:17

Un autre rapport envoyé par Sleith, reçu à Kraitban tard ce samedi dernier. Ses expériences ayant été menées publiquement à Mabon, le texte est publié ici même. Cependant, le texte en lui-même ne se trouve que dans les Archives des Protecteurs, des Veilleurs, des Épines des Roses et de la Garde du Lion. Tout impliqué de confiance dans l'affaire y a accès.
Nul doute qu'une copie se trouve en possession du Prieuré de Durmand, cependant.


Axes de recherches : Araneae / Cour des Cauchemars / Dressage / Poisons semi-végétaux / Corruption onirique
Type de document : Rapport de premières expériences pratiques sur échantillons.
Numérotation : Ara002
Motif : D'ordre stratégique. Contrecarrer l'incursion d'une Cour des Cauchemars spécialisée en dressage et modification d'araignées, au nord de Caledon.
Daté de l'année 1327.
Rédacteur : Sleith, Explorateur du Prieuré.
Sources : Expériences menées personnellement dans un atelier d'emprunt à Mabon. Échantillons de tests récupérés près du Refuge de Kraitban par Veilleurs. Matériel emprunté artisans Mabon.
Note : Ci-dessous, par volonté d'esprit pratique, sont désignées par "A" les Araignées spécifiques de la Cour du Cauchemar actuellement située au Bois de Rowan.
Bilan : Peu de points faibles particuliers repérés pour les A et la toile. Nécessité de pousser les expériences plus loin. Terre peu gravement touchée, écosystème devrait reprendre ses droits naturellement une fois zone libérée. Stratégie conseillée : blocus et action militaire. Solutions Jardinées : peuvent aider, mais de manière annexe.


Mode de vie des A

Nourriture
Hypothèse : A ne peuvent se nourrir que de matières très riches en nutrition. A ne sont donc pas herbivores.
Mode opératoire : Tester de nourrir des spécimens séparés avec : viande de lapin. Feuilles de pissenlit. Goutte de jus de myrtille. Goutte de sève de chien de fougère.
Résultats : Les spécimens ne se nourrissent que des premiers échantillons. Les végétaux, y compris riches en sucre, ne suscitent aucunes réaction. La sève de chien de fougère suscitent une certaine agitation des spécimens, mais pas d'alimentation.

Mue
Hypothèse : A possèdent un exo-squelette comme toutes les araignées, donc A muent.
Mode opératoire : Observation des spécimens capturés, qui sont au nombre de douze, pour voir si l'une finit par muer.
Résultats : Les plus petites araignées muent au bout d'une semaine. Un autre spécimen un peu plus gros mue également. Cependant, aucun spécimen ne dépasse la taille d'une grosse noix pattes repliées.

Photophobie
Hypothèse : A repoussées par lumière.
Mode opératoire : Soumettre un spécimen à de la lumière, plus ou moins forte. De la lumière blanche, puis bleue, puis jaune. Chercher à isoler quelle est la lumière la plus nocive pour A.
Résultats : La lumière ne parait pas affecter les spécimens négativement. Plongées dans le noir, ils tendent à se regrouper auprès de la lumière.

Réaction au froid
Hypothèse : A pas spécialement résistantes au froid.
Mode opératoire : Un spécimen refroidi par un élémentaliste, Sleith lui-même. Quantifier quelle température engourdit A, quelle température détruit A.
Résultats : A 0 degré, le métabolisme du spécimen semble affecté par le froid et ses mouvements sont ralentis. Gelé si exposé suffisamment longtemps à -20 degrés, le spécimen est immobilisé. Mais il faut maintenir le froid un long moment ou une température extrêmement basse - env. -50 degrés - pour provoquer sa mort.

Réaction à la chaleur
Hypothèse : A sont peut-être ralenties par chaleur.
Mode opératoire : Un spécimen soumis à des températures de plus en plus élevées.
Résultats : La chaleur accélère le métabolisme des spécimens et les rend plus agressifs. A partir d'une certaine température estimée à 60 ou 70 degrés, ils cuisent.

Dissection
Hypothèse : A sont-elles similaires à des araignées classiques en interne ?
Mode opératoire : Ouvrir et analyser le spécimen d'araignée mort par froid intense (s'il est mort. Sinon, tuer un spécimen par noyade)
Résultats : Les glandes à venin semblent atrophiées. Celles à soie sont au contraire sur-développées et occupent la majeure partie de l'abdomen.

Répulsifs
Hypothèse : A repoussées par certaines substances.
Mode opératoire : Spécimens exposés à : savon noir à base d'huile de lin, bicarbonate de sodium, extrait de menthe, lavande, ail, feuilles de tomates, marrons, laurier rose.
Résultats : Les substances ne semblent pas affecter les spécimens.


Toiles des A

Réaction au froid
Hypothèse : Givre rend toiles cassantes.
Mode opératoire : Un morceau de toile soumis à du froid de plus en plus intense par un élémentaliste, Sleith lui-même. Quantifier le seuil de température permettant de fragiliser la toile.
Résultats : Le givre ne semble pas bien fonctionner comme fragilisant.

Réaction à la lumière vive / chaleur
Hypothèse : Toiles peuvent être endommagées par lumière et/ou chaleur.
Mode opératoire : Un morceau de toile soumis à lumière très vive. Un autre soumis à températures de plus en plus élevées.
Résultats : La lumière ne semble pas affecter la toile. La chaleur, en revanche, permet d'enflammer la toile et de la consumer. Pas spécialement plus facilement qu'un textile courant.


Terre empoisonnée

Expériences préliminaires de pousse
Hypothèse : L'état de la terre rend le Jardinage plus difficile.
Mode opératoire : Dans des prélèvements de terre, Sleith tente de faire pousser un myrtillier (plante à base de graine), une pousse de pommier (plante à base de pépin), un oignon (plante à base de bulbe), un champignon, un lichen, de la mousse végétale. Chercher à savoir quel type de plante pousse le mieux.
Résultats : L'oignon, le champignon, le lichen poussent plus facilement. Les autres plantes parviennent à pousser mais sont amoindries. Le degré d'empoisonnement de la terre semble, de fait, assez faible, et il est possible de la purifier en la drainant, ou par l'action des plantes qui stockent le poison.
Réutilisation des roseaux de Kesse envisagée. Nécessite zone libérée au préalable.
Avatar de l’utilisateur
Artyphiss
Messages : 551

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Artyphiss » 14 Janvier 2014, 14:08

[ HRP ]
Spoiler : :
Une petite illustration de ce à quoi ressemble les nuées d'araignées, bien qu'il faille les imaginer un poil plus "épaisses" dans la forme, mais plus "petites" dans la taille.

/!\ Arachnophobe s'abstenir ! /!\
https://vine.co/v/h9PBY0Z2DIz/embed
Seiz Hinn : Sylvari des bois.
Artyphiss : Dandy raffiné, professeur et explorateur, poète à ses heures perdues.
Illùvahtar : Sylvagolem.
Inti : Graveur rêveur.
Jahrëth : Artiste façonneur.
Magda des Saules : Sorcière des bruyères.
Naäp : asura de placard.
Avatar de l’utilisateur
Mjolnir Hurlenfer
Messages : 8

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Mjolnir Hurlenfer » 15 Janvier 2014, 07:15

Durant toute la nuit de Lundi à Mardi et toute la journée de Mardi la forge tournait a pleins régime, les coup de marteau et bruit de soufflet ne cessait de se faire entendre, empêchant certain à dormir correctement.
Pendant ce temps le Charr qui semblait ne pas avoir dormit et refuser les repas, eut le temps de travailler sur trois de ses bouclier spéciaux en plus de réparer le siens. Maintenant qu'il sait que son invention fonctionne correctement, il semble déterminé a en faire le plus possible avant une attaque de l'un des deux camps.
Aux dernières nouvelles et aux sons de forge non présent durant la nuit, il aurait quitter son poste pour aller se reposer.


[HRP]
Je vais essayer de poster un maximum son avancée par rapport au nombre de bouclier terminé. Même si j'ai une sainte horreur des forums..
[/HRP]
Avatar de l’utilisateur
Cappaeriel
Messages : 1338

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Cappaeriel » 24 Janvier 2014, 17:26

Une note confidentielle aux défenseurs basés à Kraitban ou Annwen.

Armement "spécial" en développement contre Enfants de l'Araignée

Boucliers enflammés
Nature : boucliers à réservoir de combustible, pouvant donc s'enflammer. A faire porter par les fantassins.
Responsable développement : Mjolnir Hurlenfer, charr. Assistance de la Noyeuse concernant d'éventuels enchantements.
Nombre de stocks : ?
Statut du développement : prototypes finalisés, création en cours, améliorations magiques à l'étude
Notes spécifiques d'utilisation : ?
Demandes matérielles : ?

Pièges à araignées
Natures : plantes modifiées par jardinage, pièges attirants
Responsable développement : Sleith. Important : en raison de son statut de Silencieux, faire vérifier et superviser chacune de ses créations par jardinier Rêveur qualifié et fiable (par défaut, Rieppe) avant usage.
Nombre de stocks : ?
Statut du développement : création finalisée, vérification et installation à faire.
Notes spécifiques d'utilisation : ?
Demandes matérielles : ?

Gaz soporifique ou paralysant
Nature : produit à bombarder via mortiers ou apposer sur les flèches. But : neutralisation à l'avance en évitant de blesser éventuels prisonniers lors d'un assaut.
Responsable développement : Digg, assistance Pum.
Nombre de stocks : 0
Statut du développement : à l'étude
Notes spécifiques d'utilisation : ?
Demandes matérielles : Pour usage à grande échelle, demandera probablement l'acquisition de stocks de produits préparatoires ou autre. Voir avec responsable.


Une autre note :

Au vu de l'affaire pressante, les Protecteurs Falcon et Pum sont pleinement réhabilités à enquêter sans supervision autre que la leur propre, si cela s'avère nécessaire. En cas d'erreur grave, par intention ou par négligence, ils s'exposent à la radiation des Protecteurs, comme nous tous par ailleurs.
Capitaine Cappaeriel, des Protecteurs
Avatar de l’utilisateur
Rieppe
Messages : 107

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Rieppe » 25 Janvier 2014, 17:48

* Une note adressée au Capitaine Cael*


Vérification faite, je suis en mesure d'approuver cette remarquable création et paré a porter
mon aide au Jardinier Sleith pour l’installation de l'hybride. Elle est réellement bien pensée
et je te prie de croire qu'il s'agit là d'un vrai petit bijou de végétation qui mériterait en elle
même de sérieux remerciements à son créateur pour fier service rendu.
Elle a été crée en conditions réelles, faite donc pour pousser en terre empoisonnée extraite
du nord de la foret et fonctionne sur deux principes efficaces qui sont l'odeur et la chaleur.
Il m'est d'avis que ces deux critères sont les plus probables quant a faire réagir les araignées.
La plante est tout a fait sécurisée, elle ne se reproduit pas sans l'intervention d'un jardinier et
même dans ce cas, reste extrêmement complexe a cultiver, j'en détiens les clés en cas de problème,
clé que je garderai, pour des raisons de sécurité évidentes, au secret le plus possible.
Rencontre moi pour d'avantage de précisions, il serait sage d'attendre les résultats de tests sur sujets
vivants, des araignées, avant installation mais tout est prêt.

Rieppe
La vraie force ne réside pas dans la possession d'un grand pouvoir,
Mais dans le respect des petits détails qui font nos vies.


-Rieppe, le forgeron
-Ciscilianne, petit bout de glace.
Avatar de l’utilisateur
Gaellym
Messages : 319

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Gaellym » 25 Janvier 2014, 20:07

Rapport déposé au Bosquet, à la Belladonne

Nous –Les Protecteurs Pum, Falcon, et recrue Gaellym- nous sommes rendus en début d’après-midi au Promontoire Divin, dans le quartier d’Ossa, afin de rencontrer le chef de la guilde de marchands, le charr Armanus. Impossible d’en tirer quoi que ce soit à propos des affaires entre Esphalie-Kayenna et un certain Aymerik Croscendré, prétextant et insistant lourdement de ne se mêler que de la sécurité des convois et ne pas s’occuper des clients de ses marchands.
Nous sommes alors retournés au Bosquet ou l’Asurae vendeuse d’étoffe concurrente de Kayenna a installé son étal et lui avons posé les questions à propos des clients de Kayenna, au cas où elle s’y serait attardée. Toujours pas de réponse de son côté, c’est finalement Synnael qui, fraichement recruté par l’Asurae, a pu nous aider.
Nous l’avons alors emmené à l’abri des oreilles indiscrètes et c’est finalement lui qui a pu nous éclairer. Le Sylvari a lui-même été l’objet de transactions entre les Enfants de l’Araignées desquels il était captif et Aymerik Croscendré, chef d’un groupuscule de Charrs fanatiques et trafiquants d’armes (Synnael servait d’échange de bons procédés, pour nourrir le Cauchemar d’une part, pour servir les besoins sadiques des Charrs d’autre part.)
Mais l’objet principal des transactions entre les deux groupes était un achat d’armes aux Charrs, armes utilisant le feu. (Surement des lance-flammes)
Il sera donc primordial de pouvoir s’en protéger.

Concernant le relâchement de Synnael, celui-ci affirme avoir eu les yeux bandés et du fait qu'il est Silencieux, il lui est impossible de reconnaître le trajet entre la planque des Charrs et celui des Enfants de l'Araignées.

Recrue Gaellym.
Avatar de l’utilisateur
Sleith
Messages : 35

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Sleith » 25 Janvier 2014, 23:37

Un autre rapport envoyé par Sleith, cette fois-ci uniquement entre des mains parfaitement sûres, c'est-à-dire celles du Capitaine Cappaeriel et de son supérieur Archiviste au sein du Prieuré. Le dossier côté Prieuré est passé en "confidentialité militaire", il ne sera rendu public que dans des années, il faut des droits d'accès très restrictifs pour y accéder.

Type de document : Rapport de création de la variété végétale hybridée Sarraceros aravorus volubilis, dénomination vulgaire "Sarreith".
Numérotation de document : Ara003
Rédacteur : Sleith, Explorateur du Prieuré.
Motif : D'ordre stratégique. Contrecarrer l'incursion d'une Cour des Cauchemars spécialisée en dressage et modification d'araignées, au nord de Caledon.
Objectif précis : Concevoir un outil pour diminuer le nombre de leur armée de mini-araignées.
Contraintes : Respect de l'environnement. Outil que l'ennemi ne pourra pas détourner à son profit. Discrétion, simple mesure d'aide stratégique.
Daté de l'année 1327.

Sources : Expériences menées personnellement dans un atelier d'emprunt à Mabon sous couvert de la meilleure confidentialité possible par mes moyens individuels. Échantillons de tests récupérés près du Refuge de Kraitban par Veilleurs. Matériel emprunté artisans Mabon. Nombreux ouvrages étudiés au Prieuré du Bosquet, cf liste de sources du rapport Ara001.
Notes : Ci-dessous, par volonté d'esprit pratique, sont désignées par "A" les Araignées spécifiques de la Cour du Cauchemar actuellement située au Bois de Rowan.
A noter que les plantes créées ne permettront pas de remporter la bataille mais bien de faciliter une manœuvre onirico-militaire par la suite. Elles sont une solution complémentaire et non pas exhaustive.

Bilan : Sarraceros aravorus volubilis, plante dite "Sarreith" : hybridée à partir de Sarracènes Sarracenia rubra, d'Arums dits "pièges à mouche" Helicodiceros muscivorus et de Chèvrefeuille grimpant Lonicera periclymenum

Résumé du micro-Jardinage effectué

Première phase sur trois jours : base de la variété
Parti d'une variété classique de la famille des Sarracènes pour avoir comme base une plante carnivore facile à hybrider, dotée de petites urnes végétales avec des poils incurvés à l'intérieur pour capturer des insectes.
Ces plantes ont un piège végétal immobile, gardé comme base.
Plante tout d'abord rendue incapable de se reproduire toute seule pour éviter toute invasion incontrôlée.
Plante rendue difficile à Jardiner, en lui donnant, pour résumer vulgairement, un caractère hautain. D'un point de vue biologico-chimique, leur métabolisme a été hautement complexifié de manière à rendre leur modification par Jardinage très coûteuse en énergie, pour éviter que l'ennemi ne puisse la Jardiner trop facilement. Selon expériences, nécessité d'au moins cinq fois plus d'énergie que pour un Jrdinage classique.

Seconde phase sur quatre jours : appât
Observation : les A s'attaquent à ce qui est en viande, pour se nourrir, et sans distinction d'apparence. Leur critère de sélection n'est donc pas visuel.
Restent deux hypothèses : les araignées attaquent pour se nourrir soit en se fiant à l'odeur de viande, soit en se fiant à la chaleur de la proie.
Sarracène hybridée avec une variété classique d'Arum dit "piège à mouches" qui est un végétal capable d'émettre une odeur de charogne. Ai travaillé à rendre l'odeur moins typique de la décomposition, et ai travaillé pour que l'hybride Sarracène-Arum ait un métabolisme accéléré naturellement dans ses urnes carnivores, de manière à ce qu'elles soient légèrement plus chaudes que la température ambiante.
Objectifs atteints après modifications méticuleuses.

Troisième phase sur trois jours : finalisation
Stabiliser la plante : validé.
Modifier teintes pour les rendre plus discrètes : validé. Conservation d'une teinte rouge-brune sombre pour les urnes, cependant, pour rappeler à tout hasard la teinte de la viande. Jamais trop prudent.
Vérifier que le fil de l'A entrant dans l'urne pour se nourrir se prenne bien dans les poils végétaux, pour qu'elle ne puisse ressortir en se hissant le long de son fil de soie : expérience concluante.
Vérifier attrait des A pour les pièges de la plante : expérience concluante.
Hybridation finale: avec une variété de chèvrefeuille, pour rendre la plante carnivore grimpante. Simple aspect pratique pour la faire se propager depuis la lisière de la zone à risque sans devoir s'y aventurer.

Quatrième phase encore en cours : multiplication
Par Jardinage. Prévoir suffisamment de plants pour une réelle utilité sur le terrain.
Estimation primaire : cinq douzaines.

Phase à venir : mise en place sur le terrain et lutte active contre A
Plantes Jardinées dans une Terre extraite du nord. Sauront résister au faible taux d'empoisonnement qui s'y trouve. Nécessité d'être soi-même Jardinier pour les planter convenablement.
Compter digestion d'environ cinq A par urne carnivore simultanément. Temps de digestion : entre deux et trois heures. Renouvelable sans pause.

Phase à venir : retrait manuel
Plantes robustes. Une fois la mission achevée, forte probabilité de devoir les retirer manuellement du terrain pour laisser l'écosystème se rééquilibrer et revenir à un état passé.

Caractéristiques de la plante
Grimpante, rampante.
Teintes discrètes.
Urnes et feuilles très petites.
Urnes légèrement supérieure à la température ambiante par métabolisme accentué pour augmentation thermique. Odeur : mimétisme de celle de la chair animale.
Absence de fleur. Reproduction naturelle impossible. Ne produit pas de rejets non plus.
Jardinage très difficile. Cf faille préprogrammée ci-dessous.
Se plait particulièrement dans les marécages et zones humides.
Hybridations pensées pour rendre résistant au froid et demander peu de lumière.
Espérance de vie naturelle : très longue. Variété évidemment sempervirens.

[L'annexe suivante n'est donc connue de presque personne.]
Point faible préprogrammé
Spoiler : :
Si on leur donne du sucre à manger dans leurs urnes carnivores, les plantes se laissent Jardiner très facilement, le temps de s'occuper de le digérer.
Vulgairement, il pourrait être résumé que ces dames sont gourmandes.
Il s'agit là, aussi, d'une mesure de précaution : si le Sylvari Jardinier glisse accidentellement son doigt dans l'urne carnivore, les sucs gastriques de la plante vont attaquer l'écorce jusqu'à la faire séver, et le sucre dans la sève fera que la plante relâchera d'elle-même sa "morsure" sur le doigt. Une blessure très superficielle, donc, et nul besoin d'abîmer la plante qui se relâche d'elle-même.
Sans connaître son point faible du sucre, il est donc très, très difficile de Jardiner la Sarreith.

Avatar de l’utilisateur
Sleith
Messages : 35

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Sleith » 28 Janvier 2014, 15:26

Remis à qui de droit à Kraitban et à la Belladone, un message assez évasif pour ne rien révéler de précis ou de confidentiel, tout en restant compréhensible à ceux qui en auront besoin. Le style est télégraphiquement typique de Sleith et contraste toujours autant avec son écriture fluide et soignée.

Salutations.
Résultats contre-expériences finales sur sujets réels : valides.
Solution prête pour déploiement.
Aurait besoin escorte : Protectrice Pum peut organiser ça ?
Aurait besoin assistance Jardiniers : Ziléum Rieppe Gaellym ?
Me trouver à Mabon.
Sleith


Spoiler : :
A jouer aujourd'hui, possiblement en plusieurs fois (car il y a quand même 5 douzaines de plantes et une vaste zone à couvrir). S'il peut y avoir un MJ présent, c'est sans doute mieux, sinon je m'en tiendrai à la mise en place prudente décrite d'avance en MP à leur attention et qui a été validée.
Avatar de l’utilisateur
Oriel
Messages : 258

Re: [Evènement] Ce qui rôde dans les bois

Messagepar Oriel » 29 Janvier 2014, 02:12

Spoiler : :
Image

Une petite illustration de l'illusion d'une petite fille que certains ont pu voir à l'ouest de la toile. Du moins, capuche sur les épaules, sans la dague, et sans l'aura!
Oriel Grifrude
Wociev
Synnaël
Dokki

Revenir vers « Campagne "Des Araignées dans les bois" »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités