[Évènement]Les morts qui marchent

Archives de la campagne [sylv] d'août à novembre 2013.

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Hanaraka
Messages : 487

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Hanaraka » 15 Octobre 2013, 10:28

Ajout du dossier de Belladone. L'écriture en est encore plus maladroite que d'habitude, mais une sorte de croquis ou de schéma y est joint.

Rapport par Hanaraka, pour le groupe d’infiltration.


Nous nous sommes réunis à Caer Emeraude ce dimanche, à 14h comme convenu. Svyllia était malade et trop affaiblie pour plonger avec nous, elle a été remplacée par Öoresé. Le Capitaine Cappaeriel a rappelé le plan à tout le monde, et nous avons fini de nous équiper.
Nous avons quitté Caer Emeraude un peu après le groupe de distraction le temps de récapituler le code de notre cristal de communication, et d’équiper les fusées d’alerte dans les étuis étanches que Mânfael avait pu se procurer.

Nous avons rejoint le nord du lac sans incident. Deux Sylvaris dans les hauteurs nous ont surveillés tout du long. (Probablement des sentinelles de Bercebruyère ?) Ils ne nous ont pas attaqué, et ne sont pas descendus nous parler non plus, demandant seulement par signe si nous allions vers le lac. Ils sont retournés vers leur cache, quelle qu’elle soit, dès que nous avons reçu le signal et nous sommes dirigés vers le lac.

Le début de la plongée a été également sans difficultés, nous n’avons pas croisé de morts-vivants avant d’arriver vers l’entrée du tunnel où une lueur nous avait attirés. Ils étaient sept, et ressemblaient beaucoup à des cadavres inanimés, mais ils bougeaient de temps en temps pour rester au même endroit. Grâce à Öoresé et Amynarmëh, nous avons pu passer en dessous sans nous faire repérer. Ils étaient à l’entrée d’un tunnel d’environ cinq mètres qui montait. Au bout, nous avons émergés hors de l’eau dans une grotte éclairée par des torches. (Les Liches ont besoin de lumière.. ?) Nous avons continué à avancer discrètement, sans être invisibles (Nous ne l’étions plus depuis que nous avions passé les sentinelles) jusqu’à ce qu’une Abomination déboule dans le couloir. Nous avons failli nous battre, mais Öoresé a réussi à nous rendre invisible à temps, et elle est passée à côté sans nous voir.

Nous avons continué dans le couloir jusqu’à atteindre une grande grotte. Au centre, il y avait énormément de revenants debout et immobiles, avec des armes et armures, et sur le côté une sorte de rampe qui surplombait la salle au fur et à mesure. Nous avions envisagé de tuer les revenants pendant qu’ils étaient inconscients, en sortant, mais on ne savait pas trop comment alors on a continué. Il y avait quatre grands gardes sur la rampe, mais encore une fois grâce aux deux mages, nous avons pu passer sans dommages.
Le Rêve était saturé de douleur à partir de là. En arrivant au surplomb, on a vu quatre Sylvaris enchaînés au mur, qui ne réagissaient plus à leurs noms dans le Rêve. Amynarmëh a voulu nous rendre encore invisibles, mais il avait épuisé sa magie avant alors il s’est évanoui. Donc Kael puis Öoresé y sont allés très discrétement, pendant que Mânfael et moi le remettions sur pieds.

Deux des Protecteurs étaient déjà morts, l’une servait d’abri à des vers (*La main semble avoir tremblée ici.* ) et l’autre était tout desséché… On a donné de l’eau à Gwaide et Tya (c’était eux). Gwaide était vaguement conscient, il n’arrêtait pas de dire « …aide ». Je ne sais pas s’il nous disait son nom ou s’il appelait à l’aide. Amynarmëh est resté s’occuper d’eux pendant qu’on s’aventurait dans les tunnels. Les murs étaient remplis de gravures orriennes, avec encore des coquillages coincés dedans. C’étaient des plaques recollées sur les murs, un peu cassées, avec la pierre toute éraflée. Öoresé a recopié ce qu’elle a pu dans son carnet.

On a pris le couloir central, et Kael a repéré un bijou par terre. C’était une sorte de lune avec deux visages, je n’ai pas senti de magie dessus alors on l’a ramassé. Ensuite, on est passés sous une sorte d’arche avec deux statues, une d’homme et une de femme, mais la femme n’avait plus de tête. Ils portaient des voiles, et l’homme avait un demi-masque. Il y avait des gravures sous les statues, qui ressemblaient beaucoup à celles de l’entrée. (Dans le carnet aussi.) Ensuite, il y avait une sorte de salle au ‘’’’trésor’’’’. Beaucoup de bijoux et d’objets par terre, des demi-masques, des gravures, etc. Le symbole du coquillage revenait très très souvent aussi.
Au fond, il y avait une sorte de sarcophage, avec un gisant de femme. Elle avait un peu l’air de quelqu’un qui attend son amant ou qui veut séduire. Il y avait un demi-masque sculpté dans sa robe aussi.
Dans cette salle il y avait BEAUCOUP de magie. Un enchantement très très puissant mais je ne saurais pas dire son utilité. Je déteste cet endroit.

Ca ne sentait presque pas le cadavre ici. Nous n’avons pas réussi à ouvrir le sarcophage, trop lourd, alors nous sommes retournés vers l’entrée. Kael a remplacé Amyn’ auprès des Protecteurs, et nous avons pris celui de gauche. Celui-là sentait de nouveau le charnier, et on entendait des grognements et des grondements au fur et à mesure qu’on avançait. A un coude du couloir, Amyn’ a grimpé au plafond pour aller voir sans se faire repérer. (Nous n’utilisions plus l’invisibilité pour épargner les forces d’Öorosé lorsqu’il faudrait partir.) Il a vu deux Abominations qui gardaient l’entrée d’une salle, et dedans deux statues, les même que pour l’Arche avec demi-masque aussi et des gravures sur leur socle. Je pense qu’il s’agissait des mêmes gravures qu’aux autres endroits.

Le temps commençait à manquer, nous sommes allés voir le dernier couloir. Amyn’ a repris la manœuvre de grimper au plafond pour aller voir, et est revenu très inquiet. C’était une sorte de stock de revenants, tout rangé en rang serrés, environ une vingtaine.

Nous n’avions pas assez d’informations, alors nous avons voulu tenter malgré tout de passer entre les Abominations (Invisibilité ? Passer au plafond ?) Mais le cristal de communication s’est mis à briller de rouge, alors nous avons dû partir rapidement. Kael a chargé Tya sur son dos, et Mânfael a récupéré Gwaide, et nous sommes partis aussi vite que possibles. Öoresé a réussi à nous rendre invisible encore une fois, et nous avons pu partir rapidement (En alertant un peu les gardes, hélas.)
En résumé, nous avons fui très rapidement, et avons réussi à ressortir de l’eau au nord, puis à ramper jusqu’à Caer Emeraude sans être attaqués. Les Protecteurs ont été pris en charge par les guérisseurs de Caer Emeraude, et nous nous avons dormis, je crois.

Voilà. J’ai essayé de faire un plan de la grotte, à côté.

Je suis très fière de chacun de mes camarades, et heureuse qu’ils aient été là. C’est important à dire aussi.


Image
(Le plan est très très très schématique, c'est ma nature paresseuse qui veut ça. :D )
Avatar de l’utilisateur
Amynarmëh
Agent du chaos
Messages : 543

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Amynarmëh » 15 Octobre 2013, 13:13

Note d'Amynarmëh après lecture du dossier :

Erreur dans le schéma. La piece semblait continuer plus loin après les deux statues de la salle de gauche gardée par les abominations. Peut me tromper, faisait très sombre.
Image
Avatar de l’utilisateur
Öoresé
Messages : 135
Localisation : A la droite du lièvre de Mars et Non loin du chat Potté.
Contact :

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Öoresé » 15 Octobre 2013, 18:09

Quelques jours plus tard, un peu mal à l'aise, la syvlari argentée ramena au Bosquet les deux choses qu'elle avait omis de laisser.


Un carnet rempli de notes et d'esquisses.
Sur les 3 premières pages : Dessinées d'une main relativement les gravures vue sur les parois.
Sur les 2 suivantes : Une copie parfaite des inscriptions sur le socles des deux statues.
Sur la dernière : D'autres inscriptions prises cette fois sur l'autel, certaines rappellent celles précédentes provenant du socle de la statue représentant une femme. Le traits est moins précis dans le tracé, hésitant, hachuré voir parfois peu lisible.

Un bijou ancien en or ternis,plus précisément un collier. [La chaine est composée de coquillages, le pendentif représente une sorte de lune avec deux visage.]

Une petite note est ensuite rajoutée.
J'aurai du les laisser avant de repartir vers l'Arche, néanmoins lorsque je me suis aperçu de mon oubli arrivée au Comptoir de la Compagnie. Je n'ai pu me résoudre à ne pas tenter d'en savoir plus. J'ai donc demandé de l'aider aux érudits de nos rangs qui ont étudié les notes et le collier.
J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur. Dès qu'ils trouvent quelque chose je vous avertirais rapidement.

Öoresé.
Avatar de l’utilisateur
Ignavus
Messages : 23

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Ignavus » 18 Octobre 2013, 23:21

Après quelques jours, un autre rapport a finalement été déposé en plus dans le dossier de la belladone. D'une écriture simple et soignée, il semble résumer au mieux les évènements.

Rapport du Groupe Distraction.


Avant propos :

Je me dis qu’il serait peut être bon d’avoir également un rapport pour le groupe de distraction, aussi je me lance en tâchant de rapporter au mieux les faits qui se sont déroulés durant cette bataille, si par hasard je commets quelques erreurs, j’invite les personnes qui étaient présentes à corriger le trait, le rapport n’en sera ainsi que plus précis.

Composition du groupe :
Fantassins : Cypries , Falcon, Gyffen, Oriel, Pum. *
Artilleurs : Lanaeh, Rieppe, Valiens.
Arcanistes : Ignavus.

*: Il faut également ajouter la trentaine de protecteurs qui est venue pour l’occasion des différents camp de la région en plus de Caer Emeraude, toutefois n’ayant pas leur nom il me semblait inconvenant d’écrire Protecteur A,B,C… J’en passe.

Objectifs :
Le groupe de distraction avait pour mission d’occuper les revenants tandis que le groupe d’infiltration menait une recherche intrusive en territoire jugé hostile. Le groupe devait donc tenir un front pour une durée d’au moins trois heures.
Pour attirer l’attention des morts, des explosifs bruyants construits à Cathal, ainsi que de la colle Hylek inflammable fourni par les Zopatl, étaient à disposition.



Déroulement de l’opération :
Après avoir convenu des derniers détails, nous nous sommes dirigés vers la Spirale de Morgan.
Arrivé sur les lieux, Rieppe nous a décrit l’emplacement des graines, qu’il avait planté en ligne à bonne distance de l’eau. Tandis que les fantassins prenaient place face à l’étendue liquide, nos archers et tireurs se sont tous trouvés une place surélevée, et j’en ai profité pour aider Rieppe à déployer progressivement ses tourelles, la tâche bien que fastidieuse ne nous a pris que quelques minutes.
Nous disposions ainsi d’une bonne dizaine de tourelle à graine.

Gyffen -le meneur désigné- s’assurant que tout était en ordre, et prêt, nous avons alors lancé le plan. De la colle Hylek, et des explosifs bruyants ont été déployés sur la surface du lac, les explosions bruyantes et répétées ont rencontré un franc succès. Alors que des bras et des têtes décharnées commençaient à se manifester, les archers ont tiré une première salve -dont quelques flèches enflammées- et ont ainsi bouter le feu à la mare de colle, causant ainsi la décimation presque immédiate d’une première vague de revenant. Elle semblait composée de revenant particulièrement lourd, des norns et des charrs aux allures bien conservés.

La distraction semblant marcher à la perfection, j’ai envoyé le signal de départ pour le groupe d’infiltration. Les flammes retombant peu à peu, le moment pour les fantassins de se battre est arrivé inéluctablement, et ce malgré les tirs d’artillerie. Les affrontements se sont voulus éprouvant pour certains, galvanisant pour d’autre je ne saurais dire. Les morts semblaient venir par vague successive et désordonnée, au bas mot le premier qui parviendrait à se dépêtrer de ce lac noirâtre. On ne peut pas vraiment parler de stratégie concrète de leur coté, si ce n’est le principe du surnombre, qui étrangement ne s’est pas produit.

Rieppe s’assurait du tir continu et concentré de ses tourelles à graine, tandis que je préparais un sort d’illusion dans le cas ou la ligne de fantassin devrait battre en retraite. Nous avons essuyé plusieurs pertes durant les premiers affrontements mais dans l’ensemble nous semblions prendre l’avantage. Toutefois, l’apparition progressive d’une immense masse noirâtre et de plusieurs poissons orriens ont forcé la ligne de fantassin à se replier derrière nos tourelles à graine.

Le repli a été difficile, Oriel semblant s’être fait isoler, Cypries s’en est allé lui donner un coup de main. De mon coté j’ai fini par déployer quelques copies des combattants afin de leur faire gagner quelques secondes, dans l’ensemble cela semblait marcher. Après plusieurs minutes Oriel et Cypries sont finalement parvenus à se replier, Oriel ayant l’épaule démise. Les poissons orriens ont commencé quelques secondes après leur départ à déverser leur bile corrosive, venant s’échouer sur la plage tandis que mes illusions se contentaient de tenir en respect les quelques revenants encore d’attaque.

La masse noirâtre s’est révélée être une abomination, Cappaeriel est alors entré en jeu. Un tir de son canon nommé Diplomatie a suffit à estropier la bête, hélas elle était encore d’attaque. Les fantassins s’étant regroupés -tout comme les artilleurs- derrière les tourelles de Rieppe, certains ont alors perçu une présence provenant du nord. Cypries ordonnant à Lanaeh et Valiens de surveiller le nord, les autres se sont déployées en arc de cercle face à l’abomination qui menaçait de charger d’une seconde à l’autre.

L’abomination a fini par charger, nous nous sommes tous écartés tandis que les tourelles de Rieppe et ma magie ne semblaient pas en mesure d’arrêter le colosse dans sa course. Oriel a tenté sa chance, se faisant balayer violemment alors que le bras de l’abomination chancelante heurtait Falcon de plein fouet, l’envoyant valser dans un craquement sinistre. Le monstre a terminé sa course au sol, et c’est alors que nous avons tenté d’en finir avec. Cypries faisant rempart devant Falcon, il nous a fallu plusieurs minutes pour ne serait-ce qu’effleurer le cuir épais de cette chose, et c’est finalement un second tir de Cappaeriel qui en a eu raison, alors que nos archers décochaient un tir vers les silhouettes du nord, provoquant leur retraite.

Les poissons orriens ayant été progressivement détruit par l’artillerie, un calme relatif est retombé, nos troupes pour la plupart mal en point, nous avons préféré battre en retraite à Caer. J’ai alors envoyé un signal au groupe d’infiltration, celui-ci m’ayant répondu quelques minutes après. Nous sommes alors rentrés à Caer, et nous avons entendu patiemment leur retour.


Observations :
Bien que les revenants aient tous une manière ou une autre de parler à la base, certains semblaient tenir un discours intrigant, mentionnant un ou plusieurs maîtres. Il est également à noter cette étrange manière d’accentuer le mot vengeance, cette présence surjouée de ssss. Peut être une origine Kraits ?

Le plan semble s’être déroulé sans trop d’accros, Gyffen a sû tirer le meilleur parti de chacun.

Conclusion :
Les objectifs ont été atteints dans la mesure du possible.
12 Protecteurs sont tombés pendant les affrontements, pour approximativement une vingtaine de perte coté mort-vivant, plusieurs poissons détruit, et une abomination en moins.


Ignavus Rime-Arcane
Commandeur suprême des légions de Trognon.
Avatar de l’utilisateur
Cappaeriel
Messages : 1338

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Cappaeriel » 22 Octobre 2013, 23:23

Les inscriptions en Orrien, traduites.
(Traduction de Wikki, érudite du Prieuré de Durmand)

"...éni soit Lyssa car elle amène..." "toute chose et plus essentiellement le coeur" "nous remettons à Lyssa notre" "la patience du sage est" "bénie soit Lyssa car elle incite à " "Lyss et Ilya" "heureux soient les fabriquants de fromage[sic] car ils" "c'est dans l'oeil du spectateur que la beau" "dans la prière et la réflexion comme dans la joie et le plaisir""ainsi nous remettons à Lyssa la grâce des plaisirs de ce monde, tout comme nous acceptons la paix"
[Notes éparses des fragments collés sur les murs]

"Lazuli, grand prêtre sous les yeux de Lyssa" 1000-1028
"Azur, grande prêtresse sous les yeux de Lyssa" 1000-1028
[Sous les statues]

"Ci-gît Azur, gr[....................] fromage[sic] aux yeux de Lyss[.............]028, frappée dans sa [.......................]sant en peine ce[.....] qui ont eu la joie [..................................................................]us souviendrons d'elle et de son fr[...........................................]meaux sacrés [...]osent en paix. Fromage[sic]."
[Sur la tombe]
Avatar de l’utilisateur
Falcon
Officier
Messages : 1735

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Falcon » 24 Octobre 2013, 20:29

Rapport de Falcon, au sujet des interrogatoires du 27ème jour de la saison du Colosse (24/10/13) :

Pum, Lanaëh, Mordhil, Chéile (son chien de fougère), un Charr, Drü et moi-même avons prit la direction de Wardenhurst, afin d'aller rencontrer les deux Sylvaris qui avaient été sauvés par le groupe d'infiltration. Les Protecteurs du village ont acceptés de nous laisser voir Gwaide, celui des deux qui est encore conscient. Pum et moi seulement sommes entrés, car il ne fallait pas beaucoup de monde, pour ne pas l'épuiser et le mettre mal à l'aise. Lanaëh est allée écouter, derrière la cosse, je crois.
Gwaide était, et est toujours en état de choc. Il ne cesse de reprocher à ceux qui viennent le voir que ceux-ci l'ont abandonné, qu'ils n'ont rien fait pour les sauver, lui et ses compagnons. Il ne se souvient pas non plus de ses amis, de sa compagne, de son ancienne vie. Il semble être Silencieux. Il a accepté de répondre à nos question, et nous avons apprit que lui et ses amis avaient été impitoyablement torturés, par la liche. Elle souhaitait savoir quels étaient leurs effectifs, et leurs itinéraires et horaires de patrouille. Gwaide a aussi affirmé qu'il n'y avait qu'une liche, de ce qu'il sait. Il a ensuite exigé qu'on parte.

Lanaëh a ensuite suggéré qu'on aille interroger la guérisseuse de Gwaide, son ancienne compagne, pendant qu'elle allait se renseigner à Caer Emeraude, pour savoir si d'autres Sylvaris avaient approché le lac récemment. Elle semblait penser à la Cour. Pum et moi-même avons donc poursuivit nos recherches. Mordhil nous suivait, quant au Charr, il s'est en allé, vexé que les Protecteurs lui dise qu'il n'avait rien à faire là. La guérisseuse était au chevet de la Sylvari toujours dans le coma.
Elle a accepté que Gwaide soit "libéré" de sa cosse. Il n'avais, jusque là, pas le droit de sortir, et il avait déjà envie de s'enfuir. Il disait qu'il se sentait mal ici, et qu'il avait besoin de revenir à la "source", près de Mère. Nous avons donc accompagné Gwaide jusqu'à sa nouvelle cosse, en haut de la Terasse du Rêveur. Les visites sont déconseillées sans une bonne raison ; il souhaite rester seul, et les Protecteurs du Bosquet (spécialement ceux du portail et de la porte du Bosquet) sont avertis qu'il lui est interdit de sortir.

Le problème majeur demeure, comme l'avait souligné Lanaëh : une liche, mais des "maîtres".
Soyez l'onguent sur les plaies de ce monde.
Avatar de l’utilisateur
Hanaraka
Messages : 487

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Hanaraka » 27 Octobre 2013, 19:10

Rapport écrit par Mânfael.
En italique, les ajouts d'Hanaraka.

Rapport des recherches menées sur les revenants de la Spirale de Morgan.

Recherches orientées sur les notes prise par Öoresé de l'équipe d'infiltration.

Rappel des notes traduites :
Spoiler : :
(Traduction de Wikki, érudite du Prieuré de Durmand)

"...éni soit Lyssa car elle amène..." "toute chose et plus essentiellement le coeur" "nous remettons à Lyssa notre" "la patience du sage est" "bénie soit Lyssa car elle incite à " "Lyss et Ilya" "heureux soient les fabriquants de fromage[sic] car ils" "c'est dans l'oeil du spectateur que la beau" "dans la prière et la réflexion comme dans la joie et le plaisir""ainsi nous remettons à Lyssa la grâce des plaisirs de ce monde, tout comme nous acceptons la paix"
[Notes éparses des fragments collés sur les murs]

"Lazuli, grand prêtre sous les yeux de Lyssa" 1000-1028
"Azur, grande prêtresse sous les yeux de Lyssa" 1000-1028
[Sous les statues]

"Ci-gît Azur, gr[....................] fromage[sic] aux yeux de Lyss[.............]028, frappée dans sa [.......................]sant en peine ce[.....] qui ont eu la joie [..................................................................]us souviendrons d'elle et de son fr[...........................................]meaux sacrés [...]osent en paix. Fromage[sic]."
[Sur la tombe]


Après une traduction de l'Orrien effectuée par l'experte érudite Wikki du Prieuré, des recherches approfondies ont été menées sur les noms retrouvés : "Azur" et "Lazuli". D'après les archives, ces deux personnes auraient été deux jumeaux, prêtres dans le Temple de Lyssa. Pour rappel, le culte de Lyssa porte une très grande importance à tout ce qui est double, qui va par paire. Ils y auraient donc été très bien vu. Le frère, Lazuli (né en l'an 1.000 AE - décédé en 1.028 AE) aurait été un nécromant tandis que sa sœur Azur (né en l'an 1.000 AE - décédée en l'an 1.028 AE) aurait été une envoûteuse. (D'après une biographie des Grands Prêtres de Lyssa.)
Ils sont devenus Grands Prêtres un an avant leur mort, en 1027, ce qui est aussi très jeune. Une épidémie de peste aurait touché la région à ce moment là.


Autres informations à prendre en compte :
- Nous n'avons eu aucune confirmation quant à la présence de deux liches, même si nous savons qu'il y en a au moins une.
- La Spirale de Morgan est un lieu comme il en existe peu à travers la Tyrie où la magie y est particulièrement concentrée. (cf: Pierres volantes)
- Une liche serait capable de donner et de prendre la vie, plus particulièrement en étant nécromant. (Rendre la vie à quelque chose mort depuis si longtemps nécessiterait une grande/énorme source de pouvoir. D'où la nécessité pour la Liche d'en tenir un.)
- Deux Sylvaris ont été retrouvés en vie à l'intérieur de l'antre sous le lac.

Partant sur la base de ces connaissances et en ajoutant à cela l'hypothèse qu'une liche puisse éprouver des sentiments (tel un esprit ou fantôme gardant les même sentiments qu'au moment de la mort), nous en sommes venus à nous demander si la liche présente à la Spirale de Morgan ne serait pas Lazuli. Le frère jumeaux étant nécromant, il nous a semblé plus probable qu'il soit celui qui a réussi à devenir ce monstre. La raison qui pousserait les revenants à garder des gens en vie serait alors le désir de la liche de faire revenir sa soeur dans le corps d'un autre. Elle a sûrement les moyens de tenter l'expérience avec la Spirale comme source magique.

Résumé :
Nous pensons qu'il n'y a qu'une liche, qui a accès à la source magique de la Spirale et qui tentera de faire revenir sa soeur, très certainement sous forme de liche. Il serait prudent de réagir rapidement.


Recherches menées au Prieuré de Durmand par Hanaraka, Ignavus et Mânfael.
Dernière édition par Hanaraka le 15 Novembre 2013, 18:12, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Falcon
Officier
Messages : 1735

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Falcon » 27 Octobre 2013, 21:03

Dernières nouvelles :

Gwaide portait un bijou autour du cou, lorsque Pum et moi-même l'avons ramené au Bosquet. Il dit ne pas savoir d'où il vient, mais le considère comme un souvenir très cher, et ne souhaite pas s'en séparer. J'ai pu en prendre une image grâce à ma tablette asura. On ne voit pas très bien, mais je serais ravi de partager dans le Rêve ce que j'ai vu.
Spoiler : :
Image

Il s'agit manifestement d'un torque, un bijou Norn. Mais j'ai cru comprendre, grâce à mes recherches au Prieuré du Bosquet, que certains humains en portaient aussi, parfois. Il est possible que cet objet soit magique, voire rattaché à la Liche. Des moyens sont mis en oeuvre pour le déterminer.

Lanaëh a aussi proposé de surveiller une entrée de Bercebruyère, puisque les Cauchemardeux seraient impliqués dans cette affaire, selon elle.

Falcon.
Soyez l'onguent sur les plaies de ce monde.
Avatar de l’utilisateur
Cappaeriel
Messages : 1338

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Cappaeriel » 08 Novembre 2013, 19:50

Les concernés, de près ou de loin, par l'affaire, ceux ayant accès aux dossiers tout comme ceux s'étant déjà manifestés en tant que volontaires sans pour autant avoir été jusque-là, se verront dans les prochains jours conviés par les Protecteurs à une réunion de mise au point concernant la situation revenante de la Spirale. Celle-ci aura lieu à Caer Emeraude, le dimanche à venir, à 14h.
Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Évènement]Les morts qui marchent

Messagepar Cypries » 15 Novembre 2013, 15:16

Un courrier rédigé par Cypries, et recopié par sa seconde au sein des Veilleurs, la pauvre Illien, qui s'est retrouvée à devoir faire un exemplaire pour Hanaraka, Rieppe, Falcon, Pum, Gyffen, Amynarmëh, Mânfael, Oriel, Kael, Elirth, Öoresé, et même Kata et Naira, et même Ignavus, s'il peut le joindre. Fait notable et certainement pas lié au hasard, Lanaëh est épargnée par ce courrier.
Le ton dénote d'un Cypries en mode "coups de pieds aux fesses, non mais vous n'avez pas honte d'aussi peu assumer vos responsabilités ?"


<insérer nom du destinataire ici> et tous les autres impliqués de près ou de loin face à la menace de la Liche,

je désespère du faible avancement de vos efforts. La prise en main initiale de l'affaire semblait pourtant bien partie, assez bien partie pour que j'aie bon espoir de voir les "jeunes" pouvoir réellement prendre le relais de l'organisation sur une affaire sérieuse. Assez bien partie pour que je puisse me concentrer sur d'autres menaces (les Enclaves du sud-est de Caledon, onirisme et Veilleurs), en vous faisant confiance pour avancer contre celle-ci.
Mais depuis la bataille pour détourner l'attention et l'expédition dans la grotte, il y a un clair relâchement. Alors que la menace est plus terrible que jamais !

L'incursion dans la grotte a forcément été repérée. L'ennemi a déjà prouvé être intelligent. Et il se trouve à un quart d'heure du Bosquet ! Que vous faut-il de plus pour que ce soit prioritaire ? L'ennemi ne vous attendra jamais et ne vous enverra jamais une lettre pour prévenir que "au fait, je vais procéder à une manoeuvre antagoniste maintenant" !

Et non seulement l'ennemi prépare-t-il sans doute quelque chose, mais il a fallu vous secouer pour que Tya soit enfin sauvée. Où est le compte-rendu de ses informations ? Personne ne l'a donc interrogée ? Et Gwaide, toujours pas de nouveau ? Vous attendez, quoi, qu'une malédiction se répande dans tout le Bosquet ? Je ne l'ai croisé qu'une fois, de loin, et il est clair qu'il est rongé par quelque chose. Cela ne vous fait-il donc rien ?

Si vous vous impliquez dans une telle affaire, faites-le vraiment ! Cessez de graviter alentours des responsabilités sans vraiment vous y plonger !

Aussi, j'aimerais enfin que vous cessiez de placer vos histoires d'amour, de jeux, d'alcool, d'argent, d'auto-contemplation de votre nombril, avant une implication de vie ou de mort.
Ou sinon vous prouverez n'être que des jeunes pousses sans fiabilité. Indignes des Epines des Roses [HRP : cette phrase est réservée à ceux de la liste de destinataires en faisant partie].
Et surtout, vous devrez vivre avec des morts sur la conscience, des morts qui auront eu lieu parce que vous aurez préféré déprimer, conter fleurette, ou vous complaire dans l'inactivité.

Si ce message ne vous fait pas saisir l'urgence de la situation, je ne sais pas ce qu'il vous faut !

Je vous aime tous énormément, mais je ne peux approuver la tournure de cette affaire !

Agissez comme si l'ennemi comptait frapper demain, si cela peut ENFIN vous motiver pour de bon ! Car ce sera peut-être le cas !

Amitié malgré tout,

Cypries

Revenir vers « Campagne "Les Morts qui Marchent" »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités