[IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Quêtes menées par Cappaeriel.

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Falcon
Officier
Messages : 1735

[IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Falcon » 10 Mai 2014, 20:30

Le dossier a été dupliqué à l'attention des Protecteurs d'Anwenn, et réside à la Belladone. Il est ouvert à tout Vaillant de la Grand-Chasse, et Protecteur concerné par l'affaire, voire d'autres personnes si affinités.

Rédigé le 41ème Phénix, 1327ap.
Rédacteur : recrue Protecteur Falcon.

Note : Les faits à suivre sont en rapport avec une Grand-Chasse, dont le Rêve original a été perçu par les Sylvaris Rêveurs Cyn, Elirth, Kata, Elyaïnne, Pum et moi-même. Le Rêve mettait en scène deux Sylvaris, amoureux ou très liés en amitié, qui voyageaient. Ils ont été rejoint par une troisième voix familière, et ont échangé des banalités. Lorsque le Sylvari "dans lequel nous étions" a posé une question, la personne en face semble s'être changée en monstre. L'on tente de le tuer, mais on se retrouve blessé, alors que notre épée fuit de nos mains. Le Rêve se terminait pas la nécessité de tuer le monstre, d'achever la "Chose-qui-n'a-que-trop-duré". L'on ressent clairement les cris de victimes futures, agrémentés de l'odeur entêtante et lourde de la sève.

Nous avons commencé par retrouvé tous les protagonistes de la Grand-Chasse, avant de supposer que ce Rêve avait peut-être un lien avec le double meurtre vers le comptoir d'Hanto, et l'interruption de la Foire. Nous nous sommes donc rendus devant le Comptoir, après avoir prévenu au Bosquet de l'arrive de cette Grand-Chasse, et de notre départ. Là-bas, deux gardes, un Protecteur et un Tengu, nous ont informé que le Comptoir était fermé. Aucune personne ne pouvait en sortir ni entrer. Il a ensuite suggéré que nous allions trouvé Maurh Illa, Protectrice en charge du dossier.

A Anwenn, la Capitaine locale nous a indiqué où trouver Maurh. Elle a accepté que nous nous immiscions dans l'affaire, sans créer de vagues. Les corps des Sylvaris tués étaient là, et nous les avons examinés.

En est ressorti, après analyse soigneuse de Kata
:

Terri :
- a été tué par une arme blanche, probablement son épée, qu'il serrait encore dans ses mains, et qui était présente dans la plaie, lorsqu'il a été trouvé
- il n'a qu'une unique blessure à l'abdomen (causé par l'arme blanche)
- légère bosse au front
- beaucoup de sa propre sève sur le visage, particulièrement vers le nez et la bouche (paupière collées, notamment)

Irrinna
:
- tête détachée du corps. La coupure est très nette, ce qui laisse supposé qu'elle a été tranchée en un seul coup, précis, puissant
- l'intérieur du buste est comme creusé, évidé
- les organes ont été retrouvés proches du cadavre, rien de notable parmi eux
- présence d'une odeur aigre, chimique, sans être acide, seulement sur le cou (ni sur la tête, ni sur les organes = déposé après la coupure)
- d'après Maurh, c'est la lame de Terri qui a servit à trancher la tête et à vider le corps
- aucune trace de douleur "longue" sur le visage, juste la contracture d'une blessure = pas de torture
--> cela ne ressemble pas aux méthodes de la Cour des Cauchemars, mais plutôt à un genre de rituel

Epée :
- végétale, dentelée (comme le T3 Sylvari)
- couverte de sève
- morceau de chair humaine séchée/animale/cuir, trouvé coincé sur les crans de l'épée
- même odeur que le liquide sur Irrinna, vinaigrée, plus forte encore


Informations générales sur les deux Sylvaris morts
:
- potiers végétaux (jardiniers)
- revenus à Anwenn pour faire le plein de marchandises
- en route vers Hanto
- ils avaient un partenaire de commerce, nommé Lyahn

A analyser :
- liquide "chimique", à l'odeur étrange, avec quelques morceaux de chair sylvestre présente sur le cou d'Irrinna
- morceau de chair humaine ? présente sur l'épée

Nous nous sommes ensuite divisés en deux groupes, afin de couvrir deux pistes : Cyn, Pum et Elyaïnne partent interroger Lyahn, tandis que Kata, ELirth et moi-même allons analyser le lieu où les Sylvaris ont été retrouvés, accompagnés par deux Protecteurs d'Anwenn, Goriye et Bodhigardh.
Soyez l'onguent sur les plaies de ce monde.
Avatar de l’utilisateur
Pum
Messages : 566
Localisation : Ne cherchez pas, c'est moi qui vous trouverait.

Re: [Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Pum » 10 Mai 2014, 20:43

Rapport : Interrogatoire de Lyahn la « Troisième Personne »
Rédactrice : Protectrice Pum
Présents : Pum, Cynwrigh, Elyaïnne.

A notre arrivée devant chez lui, au moment où j’ai toqué à la porte, il a sursauté violemment. Il semblait cependant apte à répondre à nos questions, bien qu’il ne semblait pas tranquille. J’ai observé comme je pouvais le Rêve de Layhn, il semblait stressé, mais Rêveur tout de même. Sa cosse abritait de nombreuses poteries végétales. Il affirme que les deux morts étaient des amis très proches, et il semblait être bouleversé par le meurtre.
La dernière fois qu’il les a vu était le matin même où ils partaient pour la foire, ils devaient revenir prendre des marchandises chez eux, mais le meurtre s’est produit sur le chemin.
A ce moment, il était en pleine préparation d’un pot. Rien ne lui est arrivé auparavant d’inhabituel. Il nous affirme que personne d’autre ne travaillait avec eux.
Pas de concurrence ni d’ennemis, il avoue qu’il y a parfois quelques tensions entre eux, mais rien de grave.

Il nous apprends que Terri et Irianne portaient deux bracelets identiques, en guise d’alliance, ils étaient en couple. Les bracelets avaient disparus des corps, il l’avait de suite remarqué quand on lui a demandé de reconnaître les corps.
Description des bracelets : Jardinés autours de cristaux bleus.
Il manquait aussi apparemment les boucles d’oreilles d’Irianne, qui ressembleraient à des perles blanches au bout d’un fil d’or.

Lyahn nous avoue finalement qu’il avait des sentiments pour Terri. La mort de celui-ci semble l’affecter énormément. Lorsque j’ai entamé le sujet, il semblait très nerveux et détournait le regard.
Il était en froid avec Irianna, évidemment, il lui en voulait d’être en couple avec Terri.

Après avoir entendu l’hypothèse que Terri se serait suicidé après avoir tué Irianna, il affirme que l’épée serait en vérité celle d’Irianna, et que Terri était incapable de se servir d’une épée correctement.
Pum Brûleronce : "On va tout défoncer !"
Rubyss : "Ça a entre peu et pas d'importance"
Haymba Thmane : "Haymba Thmane"
Avatar de l’utilisateur
Kata Keranu
Messages : 879

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Kata Keranu » 11 Mai 2014, 17:30

Les deux rapports qui suivent sont dans un format peu commun pour des rapports d'évènements, mais l'essentiel semble y être :

Raport de : Kata Keranu
Objet : Résultats d'enquête du 10/05/1327 sur le double meurtre d'Irriane et Terri entre le Comptoir d'Hanto et Anwenn
Ci-après veuillez trouver les informations récoltées au cours des trois phases d'enquêtes auxquelles j'ai assistées et pour lesquelles je dois faire rapport.
Première partie : Observations sur les lieux du meurtre
Présents : Falcon, Elirth, Kata, Protecteur Goriye, Protecteur Baudhygardh, Drü, Statch
Faits :
- Le meurtre a eut lieu sur la route qui part du comptoir et descend vers le marais
- Le corps de Terri était allongé à côté de la tête d'Irriane, le corps d'Irriane était un peu plus loin.
- Une odeur du produit chimique repéré sur le tour du coup du corps d'Irriane était présente.
- La piste odorante a mené les Statch et Drü jusqu'à un buisson dans lequel nous avons trouvé le corps d'une humaine morte.
- Le corps de l'humaine présente les mêmes blessures que le corps d'Irriane : décapitation et buste vidé.
- Il n'y avait sur place aucune trace de la tête ou des boyaux de l'humaine.
- Le corps de l'humaine est plus ancien que le meurtre des deux Sylvaris.
- Des traces de pas partent du lieu du meurtre vers le buisson où a été trouvé le corps, d'abord légères puis de plus en plus marquées.
- Un morceau de tissu marron a été trouvé dans le buisson où a été découvert le cadavre de l'humaine.
- Le morceau de tissu sent le produit chimique trouvé le cou du corps d'Irriane.
- L'humaine porte toujours ses sous-vêtements.
- L'humaine sent très fort le produit chimique trouvé sur le cou du corps d'Irriane.
- Les empreintes de pas du meurtre au buisson sont bottées et humaines ou Sylvari

Deuxième partie : Autopsie du cadavre de l'humaine à la Cosse où reposent également les corps de Terri et d'Irriane.
Présents : Elirth, Elyaïne, Kata, Statch
Faits :
- Le corps de l'humaine présente de nombreuses égratignures avec des échardes
- Ces égratignures n'ont pas saigné.
- Des peluches marrons de la même couleur que la pièce de tissu récupérée, sont présentes sur le pourtour de la plaie du cou de l'humaine
- Le corps de l'humaine présente une rigidité cadavérique limité.
- La chair de l'humaine présente un début de putréfaction au centre des muscles.
- Elirth a cryogénisé les trois cadavres

Troisième partie : Visite au Hyleks Hazupl.
Présents : Elirth, Elyaïne, Kata, Statch
Faits :
- La nuit était en train de finir de tomber
- Le groupe a pu s'adresser à un garde Hazupl
- Le garde a demandé au groupe de revenir une fois le soleil levé.

Hypothèses :
- Le produit chimique ne conserve que peu ou pas les cadavre, comme tend à le prouver le début de putréfaction sur le corps de l'humaine.
- L'humaine est morte depuis au moins deux ou trois jours, peut-être plus selon les propriétés de conservation du produit (en attente d'analyses à ce sujet)
- L'humaine a peut-être été transportée sur le lieu du combat dans un sac fait du tissu marron
- Le corps de l'humaine était visiblement censé être caché.
- L'absence de tête et de boyaux humains laisse à penser que soit le corps seul était transporté, soit la personne qui a transporté le corps est repartie en emportant tête et/ou entrailles.
- Le mode opératoire similaire sur le corps d'Irriane laisse à penser que le meurtrier de l'humaine est le même que celui d'Irriane.
- L'absence de séquelles "opératoires" sur le corps de Terri laisse entrevoir deux possibilités, soit les individus féminins seuls intéressent le meurtrier, soit le meurtrier a été interrompu, ce qui expliquerait que tête et entrailles d'Irriane soient encore sur place.
- Les Hazupl sont nettement moins sympathiques que les Zopatl.
- les Hazupl ne portant pas de bottes et ayant des formes de pieds différentes, ils ne seraient pas mêlés à ça, pas directement au moins.

Propositions :
- retourner aussitôt que possible chez les Zopatl pour leur demander s'ils ont remarqué quelque chose, ne surtout pas faire ne serait-ce que mine de les soupçonner du meurtre, de toutes les manières les empreintes ne conviennent pas
- retourner sur le lieu du meurtre et espérer trouver, par-delà le buisson, des traces de passage, potentiellement de la personne qui aurait transporté le corps.

Rapport par Kata Keranu
Kata Keranu : Sylvapunk guérisseuse et forgeronne à dévoreurs

Digg Ecorchenuées : Non-Asura pédagogue, alchimiste, nécromancien et paternaliste

Komissar - Kha Skoù : Acrobate bagarreuse qui aime l'alcool.
Avatar de l’utilisateur
Falcon
Officier
Messages : 1735

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Falcon » 11 Mai 2014, 20:28

Le 42ème Phénix
Rédacteur : Falcon
Présents : Cyn, Pum, Falcon et Drü dans un premier temps, puis Elyaïne, Pum, Falcon et Drü, Elirth.
Objet : visites à la Foire

Le soir de nos premières recherches, nous avons été avec Pum et Cyn à la Foire, escortés par les deux Protecteurs d’Anwenn. Consignés dans le Comptoir, il y a :
- Shou le Tengu, dirigeant des gardes au Comptoir

- Caoola la Quaggan, vendeuse de poisons. Arrivée avec le Hylek le plus tardivement, mais les autres marchands étaient alors absents.
- Idris Varric l’humain, vendeur de tissu, alcoolique. Il a longuement parlé avec Terri et Irrianne, dont il prononce mal les noms. Il affirme qu’ils étaient sympathiques. Il ne semble pas prêter attention lorsqu’on lui fait remarqué que « l’on nous a dit que cela sentait le produit chimique chez vous ».. Ses sacs sont marrons, comme le tissu retrouvé dans le buisson. Cela dit, il s’agit de sacs basiques. Ses prix sont très élevés (1pa la pelote de laine). Il s’est montré assez hésitant, dans ses réponses, et peu précis.

- Trikki, Skritt, avare … comme tout Skritt, elle vole à peu près tout ce qui brille. C’est elle a qui avait pris les bijoux sur les cadavres des Sylvaris. Nous avons les deux bracelets, ainsi que les boucle d’oreille, dont une à la chainette cassée. Trikk est celle qui a découvert les corps la première. Elle n’a vu ni entendu personne. L’odeur de vinaigre était présente, et se retrouve partout dans le Comptoir, sur les étals des différents marchands. Elle est réellement traumatisée par ce qu’elle a découvert, et parle volontiers d’un monstre qui aurait commis le meurtre, sans qu’elle l’ait vu. Elle n’a pas vu non plus d’humaine, ou de corps autre que les Sylvaris.

- Flomm l’Asura, vendeur de spiritueux et liqueurs, notamment. Il commercialise également de nombreux conservateurs, plus ou moins spécialisés, naturels ou chimiques, a suppression d’odeur également. A noter qu’il ne lui reste plus qu’une jarre de vinaigre (conservateur naturel de végétal et animal), les autres ayant été achetés par les deux vendeuses de poisson. Il a constaté la disparition de son chien de fougère, Mutt, âgé de deux années, avec une oreille retournée, juste après la fermeture du Comptoir par les Protecteurs. L’Asura vend ses produits en grande quantité, par trois litres au minimum.

- Penny, humaine, seconde vendeuse de poisson. Informations à compléter par Elirth et Pum.

- Omuchuilt le Hylek, vendeur de potions Zopalt. Grand ami de la Quaggan. Il a identifié le morceau de tissu comme étant porteur d’un conservateur créé par un amateur, de qualité médiocre, « comme ceux de l’Asura ». Il affirme que ce genre de produit peut préserver végétal ou animal pendant environ une semaine.

Rivalités entre Quaggan et Penny, et entre Hylek et Asura.

En conclusion, l’Asura a probablement vendu ses conservateurs au meurtrier. Trikki ne semble pas complice dans l’affaire, à moins d’être une excellente comédienne. Lorsque j’aurai les résultats d’analyse du Prieuré, nous saurons quel produit exactement cibler, et rechercher chez les commerçants, et nous saurons qui en a acheté.
Soyez l'onguent sur les plaies de ce monde.
Avatar de l’utilisateur
Falcon
Officier
Messages : 1735

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Falcon » 12 Mai 2014, 22:09

Un rapport ... bien moins officiel, qui semble plus négligé par sa présentation. Cependant, l'écriture reste propre et droite.
Petit rapport global d'hier :

Avec Kata, nous sommes allés à la rencontre des Hyleks Hazupl de la région, tous proches du Comptoir. Ils sont assez méfiants, et n'apprécient pas les étrangers. Néanmoins, par respect pour elle et sa connaissance des Hyleks, ils ont accepté de répondre à nos questions. Et il en ressort qu'ils ne se mêlent pas de nos affaires, et n'ont rien vu ou remarqué.

Nous avons ensuite suivi la piste que nous avions trouvé la veille, en reprenant à partir du buisson où nous avions trouvé le corps humain décapité. Même si les traces avaient disparu après, en continuant sur le chemin logique, Statch a reniflé l'odeur du conservateur dans un buisson épineux. Nous y avons trouvé un fin morceau de membrane, du tissu organique (envoyé au Prieuré pour analyses). Puis nous avons poursuivis jusque dans un tronc creux. La piste, uniquement odorante (aucune trace !) revenant finalement au Comptoir.

De là, Kata a désiré revenir au Bosquet, pendant qu'Elirth et moi-même retournions à Anwenn porter les bijoux aux morts. Nous sommes passés par les bois, à la nuit tombante, et Elirth a cru voir quelque chose de rapide, dans notre dos, caché, vers les hauteurs du Comptoir. Nous sommes allés toutefois à Anwenn, et ma soeur a désiré revenir sur nos pas pour pister la chose. J'ai obtenu d'elle que nous emportions au moins deux Protecteurs pour nous protéger, trouvant cela particulièrement imprudent. Arrivés en bas d'un promontoire rocheux d'où avait été vu la chose, Elirth a grimpé, alors que je la couvrais. Il semble qu'il y avait là-bas quelque chose de furtif, rapide et flou. Tout ce qu'elle a pu en observer était une forme ronde, grosse comme un petit ballon, flottant dans les airs.

Après l'avoir rejointe, avec les Protecteurs, il se trouve que cela était juste derrière le Comptoir. On peut donc y entrer et en sortir aisément, en passant un rideau de végétation, et en sachant grimper aisément. Dans le Comptoir, nous avons pu remarqué qu'il n'y avait pas de ronde de nuit, et qu'il semblait manquer à l'appel au moins Idris, et peut-être Penny.

Falcon.
Soyez l'onguent sur les plaies de ce monde.
Avatar de l’utilisateur
Falcon
Officier
Messages : 1735

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Falcon » 13 Mai 2014, 16:17

Rapport de la visite à la Foire du 43ème Phénix 1327ap.
Rédacteur : Falcon
Présents : Cyn, Elirth, Falcon et Drü

Nous sommes de nouveau retournés à la Foire, afin d'interroger au moins Idris, qui manquait à l'appel le soir de la traque.Celui-ci était bafouillant, gêné, et il nous aura expliqué à part qu'il était attelé à d'autres tâches, soit observer Penny dans son bain (on va aller loin avec ça). Au vu de son air assez peu futé, je supposerais qu'il dit vrai.
Peu après, alors que nous résumions la Grand Chasse, Cyn et moi nous sommes sentis observés. Vers la sortie ouest du Comptoir, quelque chose d'assez petit s'était immobilisé dans des futaies, et nous fixait. A cette distance, même en plein après-midi, nous ne distinguions rien de plus, et nous avons décidé de l'encercler, avec l'air des deux Protecteurs Goriye et Bodhygardh. Cyn a pu l'attraper alors que la chose s'enfuyait, il s'agissait de Trikki la Skritt.

Merci à lui de résumer la suite.
Je tiens tout de même à marquer qu'il faudra signaler aux Protecteurs que l'on peut aisément sortir du Comptoir, et qu'il faudrait songer à instaurer des veilles de nuit. Je pense qu'il serait bon également de fouiller les buissons proches du Comptoir où Elirth et moi cherchions une silhouette l'autre soir.
Les analyses du Prieuré sont terminées, et voici leurs résultats.


Chairs sylvestres :
-Réaction négative à la détection d'énergie draconique
-Réaction positive à la détection de résidus d'énergie magique de type nécromantique, mais possibilité de faux positif dû à la présence proche d'un autre échantillon
-Réaction négative à la détection des poisons les plus communs affectant les sylvaris
-Réaction négative à la détection des maladies les plus communes affectant les sylvaris

Mélange de sève et produit :
-Réaction négative à la détection d'énergie draconique
-Réaction positive à la détection de résidus d'énergie magique de type nécromantique, mais possibilité de faux positif dû à la présence proche d'un autre échantillon
-Réaction négative à la détection des poisons les plus communs affectant les sylvaris
-Réaction négative à la détection des maladies les plus communes affectant les sylvaris
-Le produit, bien que difficile à analyser en raison de son état mélangé et son exposition à l'air libre, semble être au minimum constitué des éléments suivants :

    - Acide acétique provenant de vinaigre fort, environ dix pour cent du mélange
    - Formaldéhyde, environ deux pour cent
    - Eau et résidus divers de vinaigre, complétant le reste

Morceau de chair :
-Déterminé, via analyse de la densité des fibres musculaires, comme appartenant à un humain, ou espèce mineure à biologie similaire : harpie, grawl... Possibilité de faux positif en raison de la petitesse de l'échantillon et de son état.
-Réaction négative à la détection d'énergie draconique
-Réaction positive à la détection de résidus d'énergie magique de type nécromantique, malgré la petitesse de l'échantillon, ce qui suggère une exposition puissante et/ou prolongée.
-Semble avoir été baigné, de façon prolongée, dans le même mélange conservateur que précédemment analysé (sève en moins), bien que la concentration de formaldéhyde soit légèrement supérieure
-En raison de l'état ancien et embaumé de l'échantillon, il n'est plus possible depuis longtemps de tester de manière adéquate la présence de poisons ou maladies
-Datation impossible à déterminer en raison de la petitesse de l'échantillon et de l'usage de produits d'embaumement

Membrane :
-L'aspect semble correspondre à un fragment de paroi intestinale
-Réaction négative à la détection d'énergie draconique
-Réaction positive à la détection de résidus d'énergie magique de type nécromantique, mais possibilité de faux positif dû à la présence proche d'un autre échantillon
-Semble avoir été baigné, de façon prolongée, dans le même mélange conservateur que précédemment analysé (sève en moins), bien que la concentration de formaldéhyde soit légèrement supérieure
-En raison de l'état ancien et embaumé de l'échantillon, il n'est plus possible depuis longtemps de tester de manière adéquate la présence de poisons ou maladies
-Datation impossible à déterminer en raison de la petitesse de l'échantillon et de l'usage de produits d'embaumement


Note complémentaire quant à l'usage du formaldéhyde :
Le formaldéhyde est un produit découvert par les asura, et communément utilisé en solution aqueuse (formol) pour la conservation des tissus biologiques. Il possède la capacité de fixer un organisme mort de manière prolongée, lui épargnant la décomposition. Usages fréquents à cette fin :
-Embaumement pré-inhumation. Usage plus fréquent au sein des couches riches de la société humaine, et parfois chez les asuras.
-Nécromancie
-Biologie

Usages mineures de solutions de formaldéhyde de par les facultés biocides (bactéricides et fongicides) du produit :
-Désinfection et nettoyage
-Traitement médical de certains infections


Note complémentaire quant à l'usage du vinaigre :
Le vinaigre est également un produit conservateur, quoique moins efficace, bien plus facile à se procurer que le formaldéhyde. Il est principalement utilisé en cuisine pour la mise en conserve ou la marinade. Là encore, tout l'intérêt du vinaigre provient de ses facultés biocides. Son composant intéressant à cet effet est l'acide acétique. Comme le formol, il est utilisé en désinfection, nettoyage et médecine, mais ses effets pour la conservation à long terme d'un corps risquent d'être insuffisants.
Dernière édition par Falcon le 26 Mai 2014, 09:22, édité 1 fois.
Soyez l'onguent sur les plaies de ce monde.
Avatar de l’utilisateur
Cynwrigh
Messages : 120

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Cynwrigh » 13 Mai 2014, 20:21

Falcon a écrit :
Rapport de la visite à la Foire du 43ème Phénix 1327ap.
Rédacteur : Falcon
Présents : Cyn, Elirth, Falcon et Drü (Elirth, tu me diras si tu veux qu'on te marque présente ou pas, vu que ta connexion a lâché :s)

Nous sommes de nouveau retournés à la Foire, afin d'interroger au moins Idris, qui manquait à l'appel le soir de la traque.Celui-ci était bafouillant, gêné, et il nous aura expliqué à part qu'il était attelé à d'autres tâches, soit observer Penny dans son bain (on va aller loin avec ça). Au vu de son air assez peu futé, je supposerais qu'il dit vrai.
Peu après, alors que nous résumions la Grand Chasse, Cyn et moi nous sommes sentis observés. Vers la sortie ouest du Comptoir, quelque chose d'assez petit s'était immobilisé dans des futaies, et nous fixait. A cette distance, même en plein après-midi, nous ne distinguions rien de plus, et nous avons décidé de l'encercler, avec l'air des deux Protecteurs Goriye et Bodhygardh. Cyn a pu l'attraper alors que la chose s'enfuyait, il s'agissait de Trikki la Skritt.

Merci à lui de résumer la suite.
Je tiens tout de même à marquer qu'il faudra signaler aux Protecteurs que l'on peut aisément sortir du Comptoir, et qu'il faudrait songer à instaurer des veilles de nuit. Je pense qu'il serait bon également de fouiller les buissons proches du Comptoir où Elirth et moi cherchions une silhouette l'autre soir.
Les analyses du Prieuré sont terminées, et voici leurs résultats.

L'écriture est différente à la suite du parchemin, celle de Cyn.

Comme Falcon l'a écrit, nous avons découvert Trikki dans un buisson proche. Après une approche furtive de Falcon et pas du tout de ma part elle a fuit ! J'ai couru après elle et ai réussi à la plaquer au sol. Elle était apeurée. Nous avons pu discuter simplement quelques minutes avant que Goriye ne la ramène à la foire.

Elle m'a parlé de "chevaucheur", des yeux dans la nuit, qui dansent ou que la chose danse mais qui vole aussi. Mais également le mot "monstre". Quelque chose qui la terrifie, littéralement. Je lui ai promis un kibrille à la fin pour ces informations et lui ai déjà donné une pièce de cuivre. Je pense que nous devrions lui parler un peu plus, savoir aussi pourquoi elle se cachait dans le buisson à la base.

Cyn.
Avatar de l’utilisateur
Kata Keranu
Messages : 879

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Kata Keranu » 20 Mai 2014, 18:44

Rapport
Le Lundi 19/05/1327, après-midi
Par Kata Keranu
Auteurs complémentaires : Falcon, Elyaïne, Cyn'

Dans ma partie de ce rapport je ne traiterai que de l'autopsie de l'Asura mort, Fomm. Je laisse à mes collègues le soin de détailler ce qu'ils ont eux même réalisé, pour qu'ils puissent en faire un compte-rendu plus fidèle, j'étais moi-même concentrée sur l'autopsie en priorité.
Nous nous sommes rendus au Comptoir d'Hanto en début d'après-midi, suite au courrier reçu dimanche, voici une liste de ce qui ressort de cette visite :
- La Skritt, Trikki (?), est extrêmement stressée, terrifiée même. J'ignore ce qu'elle a vu ou pas concrètement. Elle ne réagit plus aux kibrille, elle semble fixée sur l'idée de partir d'ici
- L'Asura avait la peau bleutée-violacée, j'ai vérifié, je crois que le terme est cyanosée. Même chose pour sa langue. Ses yeux étaient injectés de sang, ses coins encombrés de débris noirâtres.
- Un peu de chair a été récupérée et envoyée au Prieuré pour étude, en cas d'empoisonnement.
- Les débris dans les yeux ont été récupéré également pour être envoyés pour analyse aussi.
- Le corps ne présente aucune trace de blessure, piqûre ou autre. Il est juste pâle.

<De la place est laissée pour les ajouts des autres>
Kata Keranu : Sylvapunk guérisseuse et forgeronne à dévoreurs

Digg Ecorchenuées : Non-Asura pédagogue, alchimiste, nécromancien et paternaliste

Komissar - Kha Skoù : Acrobate bagarreuse qui aime l'alcool.
Avatar de l’utilisateur
Falcon
Officier
Messages : 1735

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Falcon » 20 Mai 2014, 20:33

Ajouté au rapport de Kata, viennent se greffer les éléments suivants.
Après les tentatives infructueuses (convaincre ou persuader, rien n'y fait) pour questionner Trikki, nous sommes passés à l'examen du corps de l'Asura. Celui-ci avait été laissé dans sa tente. Il était affaissé sur la table, apparemment en pleine lecture/écriture. Devant la tente, de nombreuses traces "normales", Sylvaris, humains, Quaggan etc. Je n'ai pas trouvé sur son étal de formaldéhyde, mais peut-être que l'assassin l'aura récupéré. Ou qu'il n'en avait plus.
A plusieurs reprises, Statch et Drü ont éternué dans la tente, mais je n'ai pas réussit à comprendre à quoi cela était-il dû.

Elyaïne a normalement prélevé des morceaux de la nourriture pour chien de fougère, et les transmettra au Prieuré.


Petite synthèse personnelle, histoire d'y voir plus ou moins clair dans l'affaire :

- L'appel est arrivé suite au Rêve particulièrement violent, où nous sommes visiblement Irrianne (car elle a le réflexe de pourfendre, et qu'elle est douée avec une épée, bien plus que Terri), accompagnant Terri. Nous croisons auprès du Comptoir un ami/une personne familière, qui semble amicale. Une question banale est posée, et la personne se change en monstre séduisant. Nous essayons de le tuer, en vain. C'est nous qui mourront, la vision est coupée en deux. Ce n'est pas encore le réveil, cependant, on entendant les souffrances à venir, et une Chose-qui-n'a-que-trop-duré --> jalousie ? Peur ? Un sentiment, ou une chose qui se déroule ? Le Rêve ne révèle rien quant au sort du compagnon.

- Les corps retrouvés : Irrianne et l'humaine ont été décapitées et évidées selon la même technique, au détail près que la tête et les entrailles de la Sylvari étaient encore présentes sur les lieux du crime. Pourquoi ? Le monstre a été perturbé par quelque chose ? Ou cela ne lui convenait pas ? Terri a été tué simplement, vraisemblablement avec l'épée d'Irrianne, et Fomm, sans doute empoisonné. Le monstre semble donc s'attacher aux femmes, et plutôt humaines. Le fait qu'il ait été retrouvé que les échantillons de peau et de chairs sylvestres aient été en contact plus ou moins puissant avec de la magie nécromantique laisse penser à un rituel.
Il est cependant difficile de déterminer ce que l'on peut faire avec des boyaux humains et une tête, c'est "comme demander à un menuiser ce qu'il peut faire avec du bois". Néanmoins, l'Asura au Bosquet que Pum a interrogé là-dessus, étant nécromant, songerait à un golem. Les deux possibilités, golem et rituel, justifient la présence d'un conservateur.

- La créature suivie par Elirth et moi-même : elle semble être en lien avec le crime d'Irrianne et Terri, en tous cas, elle est fréquemment présente sur les lieux du crime. La Skritt parle "d'yeux dans la nuit", "de danse", ou que la créature "danse et vole", de "monstre". Ce qu'à aperçu Elirth se résumait à un genre de ballon flottant dans les airs. Cependant, au milieu des buissons et dans la nuit, difficile de déterminer précisément. J'ai au début songé à un Chevaucheur de vent, mais l'hypothèse du golem créé par un nécromancien m'a amené à une autre réflexion : il s'agirait d'un "démon sanglant", une créature golémique flottant dans les airs, doté de tentacules.

- Les traces de pas qui disparaissent : soit dues à une magie qui permet de les effacer/dissimuler, à moins que l'assassin ne montaient une créature flottant dans les airs. Cela peut paraitre fou comme théorie, mais du même coup, beaucoup de choses s'expliquent : les traces de pas n’apparaissent que lorsque l'assassin descend de sa monture, déplace le corps d'Irriane après le meurtre, puis descend le corps de l'humain du dos de sa monture, et le traîne jusqu'au buisson. Les traces s'alourdissent. Ainsi, il remonte sur sa créature, les pas disparaissent, mais la monture passe trop proche d'un autre buisson épineux, et y laisse un bout d'elle, la membrane. Ainsi, ne reste que l'odeur que les chiens ont pisté.

- Concernant Fomm, il est étrange de constater qu'il a été tué peu après que je songe à aller l'interroger sur les composants du conservateur. Et il ne semble pas avoir été tué pour récupérer des composants organiques, des ingrédients. C'était donc juste pour l'éliminer ? Si c'est cela, cela serait une sacrée coïncidence que l'assassin l'ait fait juste "comme ça", nous privant de certaines réponses. Prudence donc, nous sommes sans doute surveillés.

Je suis ouvert à toute critique, à toute autre hypothèse. Il est possible que ma vision soit trop bornée. Je vais tenter de me renseigner sur la nécromancie et les golems.
Falcon.
Dernière édition par Falcon le 21 Mai 2014, 13:04, édité 1 fois.
Soyez l'onguent sur les plaies de ce monde.
Avatar de l’utilisateur
Elyaïne
Messages : 24

Re: [IV. La Foire- Dossier] Meurtre d'Irrianne et Terri

Messagepar Elyaïne » 21 Mai 2014, 00:02

Une dernière feuille vient s'ajouter aux rapports de Kata et Falcon.

Nous sommes allés voir la tente de l’Asura défunt après notre échec auprès de Trikki, comme l’a expliqué Kata dans son rapport. Une fois dans la tente, Kata s’est tout de suite mise à l’autopsie du corps, pendant que Falcon et moi cherchions d’autres indices. Drü n’arrêtait pas d’éternuer, alors Falcon le fit marcher à travers la pièce pour trouver ce qui provoquait ces éternuements, mais il ne trouva pas. De mon côté, j’observais l’habitat provisoire pour trouver des marques d’un éventuel empoisonnement indirect, comme par la nourriture. Sur le bureau de l’Asura, il y avait :
- Des biscuits pour chien (avec le panier vide par terre)
- Une bouteille entamée d’alcool de limon
- Des barres énergétiques
- Une assiette avec un reste de repas avec du poisson
Falcon m’a demandé de prélever chacun de ces aliments et de les mettre dans des fioles. Je l’ai fait, puis j’ai rendu les fioles à Falcon. Il va sûrement tenter de les analyser.
Ne trouvant rien d’autre d’intéressant, je suis allé aider Kata à prélever quelque chose de noirâtre dans les yeux de l’Asura, puis je suis sorti prendre un peu l’air.

Elyaïne.
"Un homme n'est jamais aussi grand que lorsqu'il se penche pour aider un enfant" - A. Lincoln

Revenir vers « Contes doux-amers »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités