[Campagne Cauchemar] Dernier hommage.

Archives concernant la campagne [Sylv] de mars - avril 2013.

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Kata Keranu
Messages : 879

[Campagne Cauchemar] Dernier hommage.

Messagepar Kata Keranu » 12 Avril 2013, 12:03

Cathal, milieu de matinée.

Alice, la jambe bandée, était appuyée sur Emeric. Kron et Karmal étaient assis sur un tronc, le premier avait pu faire soigner sa mâchoire correctement mais le second souffrait toujours des côtes. Askel et Cyname étaient côte à côte,Indemnes mais épuisés. Rolf soutenait Siegfried, tout juste remis des soins prodigués à sa blessure au torse. Jacen et Comen avaient tous les deux un bras en écharpe. Ils avaient refusé les soins au vu de l'épuisement général. Aera était appuyée contre la jambe de Kayma. Si l'Asurette avait elle aussi été blessée au bras, elle ne semblait pas s'en formaliser plus que ça et l'avait simplement attaché à son torse solidement "le temps que je puisse le soigner, donc plus tard...". Kayma quand à elle avait foudroyé sa sœur d'un regard profondément réprobateur quand elle constaté la blessure au flanc de Mœb', et avait refusé de la laisser procéder aux funérailles de Syrus avant qu'elle ai pu lui faire un pansement correct.

Enfin, restaient Gozgal, en parfaite santé, et Nayal, qui boitait. Ceux-là étaient silencieux depuis leur arrivée à Cathal. Ils veillaient Syrus en silence.

Le Charr avait déjà annoncé, au cours des nombreuses batailles faites aux côtés de ses frères d'armes, qu'il voulait être incinéré et que ses cendres soient dispersées sur le champ de bataille qui l'aurait vu mourir, aussi les protecteurs avaient accepté de préparer un bûcher pour procéder aux funérailles sur l'heure. Ainsi donc, alors que le jour était bel et bien levé, tous se tenaient en cercle autour du tas de bois sur lequel reposait Surys, avec tous ses effets, son dernier bagage pour l'autre monde.

C'est Nayal qui finit par briser le silence en déclenchant la flammèche qui mit le feu au navire de fortune qui emmènerait le Charr au loin, si loin des vivants...

Alors l'opale du regard de Mœbïus croisa le saphir de celui de Kayma, et elles chantèrent...


(http://grooveshark.com/s/Motectum+Funeral+Motet/32aTn3?src=5)

Leur plainte, longue et lancinante, emplit bientôt la clairière. Triste à fendre le cœur, le chant des deux sœurs fut rejoint par les voix, souvent plus graves et plus basses, des hommes autour du brasier. Ce fut bientôt un chœur tout entier qui chanta pour le défunt, même si tous ne le connaissaient pas avant ce jour, la bataille les avaient liés.

Le chant s'éleva, de longues minutes durant, au cœur de Magunaa. Il résonna longtemps dans le cœur des soldats, plus longtemps encore dans le Rêve par les Sylvaris qui l'entendirent. L'instant n'était pas tant forgé de tristesse et de peine, que de respect, d'hommage, de salut, d'adieu... Ils restèrent tous là, debout, immobiles, à contempler les flammes jusqu'à ce qu'il ne reste que des cendres. Nulle parole ne fut prononcée. Nul hommage articulé. L'Avant-Garde avançait en silence, se battait en silence et mourrait en silence.

Alors Nayal les fit s'envoler vers le Sud, pour qu'elles aillent s'éparpiller sur le Cercle de Ciguë. Ce n'est qu'à partir de ce moment là que les compagnons acceptèrent de prendre un maigre repas avant de repartir vers le Bosquet et le portail pour l'Arche du Lion, vers leurs vies respectives. Ainsi prit fin cet instant de grâce qui les avait vu tous œuvrer ensemble. Ainsi prit fin la bataille contre Orvain, pour eux tout du moins...
Kata Keranu : Sylvapunk guérisseuse et forgeronne à dévoreurs

Digg Ecorchenuées : Non-Asura pédagogue, alchimiste, nécromancien et paternaliste

Komissar - Kha Skoù : Acrobate bagarreuse qui aime l'alcool.

Revenir vers « Campagne "Rêve et Cauchemar : Troubles" »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité