[Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Archives concernant la campagne [Sylv] de mars - avril 2013.

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Cappaeriel
Messages : 1338

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Cappaeriel » 12 Avril 2013, 17:26

Cappaeriel lui aussi a passé une bonne partie de sa matinée à dormir. Agité de cauchemars, visiblement, bien que physiquement indemne, après quelques heures pelotonné contre son frère en essayant de lui faire le moins mal possible, il est reparti tituber dans le Bosquet et s'entretenir avec les Protecteurs, la tête un peu retournée.
Ils étaient victorieux, mais on a senti très peu de joie émaner du grand sylvari. A la place, de l'amertume, les visages des prisonniers égorgés avant l'arrivée des attaquants, ceux des trois protecteurs et du charr abattu, puis le visage grave de Neithan, le sourire fou d'Aësyl, et, plus étonnamment, le visage de Merric, accompagné d'une grande interrogation et un grand vide. De la colère, aussi, et l'envie de tuer Orvain ici et maintenant, plus que présente. Mais en bon Veilleur, Cappaeriel obéit aux ordres, Cappaeriel ne trouve pas les idées des autres imprudentes, nooooon, non, il n'a jamais d'idées lui-même, et il est toujours imprudent.
Bref, le combat, ça secoue. Il a passé plusieurs heures agenouillé près de la tombe de Merric -d'abord pour lui rendre hommage, et par lui rendre hommage aux morts de la veille, enterrés ou incinérés à Cathal, loin au Nord... et ensuite, parce que, la tête un peu vide, il ne savait plus où aller. Un carnet dans les mains, ce même carnet qui lui servait du temps de son mutisme complet, il s'est mis à écrire sans trop de but.


Ailleurs, voici ce à quoi le Bosquet s'est éveillé, ou a appris dans la journée :

C'est un évènement des plus surprenants qui aura marqué ce début de matinée au Bosquet, avant et juste après le lever du jour : d'abord, ce sont les troupes assemblées à l'entrée de la ville qui auront surpris les habitants attendant l'aube : un groupe hétéroclite de sylvaris, mais aussi de Veilleurs en uniforme, charrs, norns, humains, asuras, et même un golem, armés jusqu'aux dents et visiblement sur le point de partir en chasse... les témoins les auront vu partir s'enfoncer dans Caledon, pour être rejoints à la plage de Criquesable par un groupe de Protecteurs.
Le groupe de Veilleurs, Protecteurs et associés aurait ensuite procédé à un assaut méthodique sur le Cercle de Cigüe, une Enclave bien connue du Cauchemar, et ce sont des cris de victoire que les habitants de la toute proche ville de Cathal ont pu entendre... avant d'avoir à accueillir les blessés et les morts de leurs alliés, nouvelle bien moins agréable.
Le Cercle de Cigüe tel qu'il était dirigé, depuis la mort du Chevalier des Braises, par le tristement célèbre Chevalier d'Asphyxie, Orvain, a été rayé de la carte. L'expérience le montre, et d'autant plus en ce lieu : toujours, la mauvaise herbe repousse. Mais les alliés des Protecteurs ont triomphé, bien que seule une prisonnière, en état critique, ait survécu aux horreurs du Cercle pour être elle aussi rapatriée à Cathal, les autres prisonniers ayant visiblement été exécutés juste avant l'assaut.
On a vu revenir au Bosquet une troupe moindre : une poignée de Protecteurs, accompagnés de sylvaris dont les noms commencent à être connus des curieux : Astval, l'assassin, accompagné de son corbeau, Caelan, le chevalier blanc, Cypries, Veilleur, et apparemment le cerveau derrière la manoeuvre, ainsi que son frère Cappaeriel, également Veilleur, un grand sylvari à la langue tranchée, sur les épaules duquel, bien saucissonné, le Chevalier d'Asphyxie reposait. Celui-ci aurait depuis été jeté en prison, de la manière la plus littérale possible, les gardes en faction aux jardins de Belladone évoquant en effet "un joli vol plané".
Les blessés et le reste des forces d'assaut semblent être restés à la ville de Cathal, le temps de reprendre leurs forces. Leurs efforts sont remerciés par toute la communauté des rêveurs.
Au Cercle de Cigüe, le silence règne alors que les Protecteurs achèvent de débarasser le lieu de ses horreurs -mais elles reviendront, elles reviennent toujours.
La rumeur veut aussi que l'écuyer du Chevalier d'Asphyxie, Xjall, un envoûteur de talent, ait réussi à s'enfuir.
Quelque chose me dit que nos tavernes ne désempliront pas, aujourd'hui.

-Paru dans la Feuille de Chou, le premier, l'unique, et, on l'espère, le dernier des quotidiens sylvaris.
Caelan Ó Súillbháin
Messages : 1

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Caelan Ó Súillbháin » 12 Avril 2013, 18:11

Le chuintement ténu de la pierre à aiguiser rythmait le temps dans un chant paisible, rythmait également les pensées de Caelan, toujours précises et vives malgré l'épuisement de la bataille.

Elle avait laissé Alastar à Cathal se remettre de ses blessures, et sans doute le sylvari blanc avait-il consacré sa nuit aux côtés des protecteurs à déterrer les corps enfouis dans la terre meuble auprès de l'arbre à cosses souillé par Orvain, dans le but de leur offrir une sépulture décente.

A la nouvelle aube prochaine, et une fois son sommeil troublé de cauchemars achevé, elle aurait elle même beaucoup à faire. Restaurer son ordre, songer. La victoire sur le Cercle de Cigüe était éphémère, et ceux qui avaient manifesté leur joie dans l'ivresse de la bataille terminée n'étaient pas dupes. Ces lieux corrompus ne manqueraient pas d'accueillir un jour un nouveau chevalier du cauchemar. Un pan de la campagne s'achevait sur la défaite d'Orvain, mais les rêveurs étaient loin d'avoir fini ce dans quoi ils avaient été entraînés. D'autres sylvaris dépendaient des informations que pouvait fournir le prisonnier.

Restait Cynapium. Et...l'autre. L'image sombre d'un autre chevalier se superposa à sa rêverie, sitôt chassée. Avec désinvolture presque, Caelan maîtrisait ses pensées et les projections d'empathie à travers les toiles du Rêve, mais cela ne suffisait pas toujours.

La pierre ralentissait le long du fil de son épée, et la lame dodelina doucement sur sa cuisse, alors que la prise de Caelan sur la poignée se relâchait imperceptiblement. L'ombre de ses yeux entièrement noirs voilée par ses paupières, elle se laissa glisser le long du fil ténu qui la reliait au Rêve, et tendit ses pensées en direction du nord.
Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Cypries » 16 Avril 2013, 15:53

[Les dernières rumeurs du Bosquet, au sujet de Cypries]

Au Cercle de l'Aube, Cypries s'était réveillé dimanche, après presque trois jours de sommeil végétatif. Au moins était-il en pleine forme, parfaitement remis, et Nohya, Siffrith et Duraïg s'occupèrent bien de lui au réveil.

Un Mentor qui pensait sans doute lui faire une bonne surprise lui avait mis un courrier de côté, avec Filmania comme expéditrice. La réaction de Cypries laissa penser qu'il aurait préféré autre chose au réveil, surtout losqu'il envoya sur les roses la curiosité de Duraïg quant au message. Il quitta les lieux sans même prendre ses armes et en émettant un fort sentiment d'injustice totale.
Il parait cependant qu'entre le Pavillon de l'Aube et le portail vers l'Arche du Lion, il avait retrouvé son contrôle émotionnel, et qu'il s'en alla teinté de calme, de bienveillance et de patience, prêt à - comme toujours - se faire prendre pour un loyal c... loyal bon !

Il fut ensuite vu avec Cael et il parait qu'ils émettaient tous les deux dans le Rêve : $tout est compliqué.$ avec une certaine morosité.

Le lendemain, un petit groupe partit pour Cathal. Armes prêtes, vigilants, prêts à essuyer une escarmouche sur le chemin...

A leur retour, ils ramenèrent au port une Sylvari grise et rouge, qui émettait dans le Rêve d'incommodants craquements, comme une vieille boîte à musique désaccordée. Elle se rendit sur le T.I.T.A.N.I.C. toujours amarré là. Puis Cypries parla avec les mentors du Cycle de l'Aube et ils convinrent que Nohya pouvait, si elle le souhaitait, recommencer à sortir seule. Ce que l'intéressée s'empressa de faire. Cypries préféra être heureux pour elle plutôt que se demander s'il avait encore été pris pour un c... loyal bon.

Il fut ensuite vu en compagnie d'un Charr en armure dorée et d'Evaiel à l'auberge du Bosquet, s'intéressant au passé de cette dernière.

Il fit un passage aux Jardins de la Belladone, où un Protecteur le prévint qu'une certaine Aenor aurait rendu visite à Orvain.
C'est assez peu content qu'il rentra au Pavillon de l'Aube, se plaignant du fait que ses compagnons d'armes révélaient des informations stratégiques cruciales à la première Sylvari esthétique qui passait par là.

- Bonjour la prudence. Et nous n'avons pas encore assez eu de traîtrises, peut-être ? Chloridith, Nohya, Masque-Bleu, et puis aussi Fi- euh, Shïnay. Et puis, mildiou. Ce n'est plus mon problème, je ne suis plus meneur de ce groupe.
Et il partit bouder assis dans un coin pendant... houlà... Trois bonnes minutes, avant d'aller faire à manger et revenir pour le partager.
Mahëda
Messages : 100

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Mahëda » 17 Avril 2013, 06:44

Cypries, Aësyl et Nohya étaient rentré de l'Arche dans la nuit et Cypries, obligé de s'absenter, avait laisser les deux Sylvari(e)s aller voir Orvain.
Après cela on les a vu sortir du Jardin de Belladone puis aller à la maison commune de La Rose et La Plume.

Les Protecteurs avaient vu ensuite Aësyl accompagnée d'un grand sylvari à l'écorce noire comme la nuit.

Ils étaient revenu très tard. Le Sylvari portant Aësyl inconsciente dans ses bras.
Il expliqua rapidement et en toute sincérité, sondé dans le Rêve, qu'il s’appelait Traeg et qu'Aësyl lui avait demandée de l'accompagner à la chasse.
Vers la fin de la traque de leurs proies, un petit groupe de revenants, Aësyl se serait effondrée dans raisons apparentes.
Elle n'a aucune blessures et semble juste épuisée, dormant paisiblement dans ses bras.

Après avoir expliquer cela le Sylvari se serait rendu au TITANIC pour y déposer l'endormie, expliquant la même chose que ce qu'il avait dit au Protecteurs, un de ses derniers venant attester de la sincérité du sylvari auprès de l'Asura.
Il serait aller se coucher ensuite à l'Auberge avant de reprendre sa route quelques heures plus tard.
Avatar de l’utilisateur
Svyllia
Messages : 388

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Svyllia » 17 Avril 2013, 10:28

Depuis hier, Svyllia ne sort plus de sa cosse. Elle aura dressé quelques grandes racines à l'entrée, empêchant toute personne de venir la voir, elle n'en ressort qu'en de rares occasions, pour aller manger, principalement, et y retourne bien vite. Sa joie habituelle ne résonne plus dans le Rêve, et son rire haut perché ne résonne plus dans le Bosquet.
Avatar de l’utilisateur
Kata Keranu
Messages : 879

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Kata Keranu » 17 Avril 2013, 13:57

Duraïg aura semblé très pensif ces derniers jours, presque préoccupé malgré sa facilité habituelle à masquer ses émotions, y compris dans le Rêve. Il aurait commencé à accumuler ce qui s'apparente au nécessaire pour un long voyage. Aucune info de plus sur le sujet, l'intéressé ne donnant aucune réponse aux questions posées en ce sens. Il passe aussi de longues heures dans le sanctuaire derrière les jardins de l'Aube.

Une sylvari bleutée, vêtue d'une tenue noire, bleue et blanche assez... osée, portant un masque noir et bleu sur tout le visage, aurait été vue en compagnie de Cypries, Cael, Nohya et Svyllia le soir où ces derniers ramenèrent Aësyl. Elle semble répondre au nom d'Ajarej et diffuse beaucoup de bonté par le Rêve... Mais ça n'en reste pas moins une pomme de pin bleue, masquée et foutrement mystérieuse puisque personne ne pourrait se souvenir de l'avoir vue auparavant.
Kata Keranu : Sylvapunk guérisseuse et forgeronne à dévoreurs

Digg Ecorchenuées : Non-Asura pédagogue, alchimiste, nécromancien et paternaliste

Komissar - Kha Skoù : Acrobate bagarreuse qui aime l'alcool.
Aëlyse
Messages : 202

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Aëlyse » 21 Avril 2013, 23:24

Aësyl faisait les cent pas au Bosquet.
Voilà même pas deux jours que son âme sœur était partie, qu'elle semblait un peu péter les plombs... Enfin, encore plus que d'habitude.
Elle faisait pas mal d'allers-retours entre le bateau et la prison, les protecteurs ne désirant pas la laisser passer seule.
Le reste du temps, elle le passait en compagnie de sa patronne asura.

Aësyl essayait de comprendre ce qu'il se passait, avoir des nouvelles de Neithan, savoir ce que faisaient Cappaeriel et Cypries, comprendre ce qu'il était arrivé à Svyllia...
Rester dans le vague lui donnait un profond malaise... un malaise d'inutilité.
Elle semblait vouloir fuir, loin, comme si elle sentait quelque chose d’inexorable se rapprocher, quelque chose de mauvais... Peut-être au contraire, voulait-elle empêcher un malheur de se produire ?
Mais elle était retenue au Bosquet, c'était plus fort qu'elle.
Elle s'arrêtait souvent, juste devant la porte de ce dernier, hésitante. On voyait dans son regard qu'elle brûlait, tiraillée, pesant le pour et le contre... pour, finalement, rester.

Malgré son air toujours aussi discordant et enthousiaste et les parasites sonores qu'elle diffusait, certains sylvaris, moins rebutés que d'autres à l'idée de s'approcher d'une "boîte à musique détraquée" purent ressentir de l'Inquiétude.
Aëlyse
Messages : 202

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Aëlyse » 28 Avril 2013, 18:22

Résumé de la réunion de Vendredi, par Aësyl :

"Alooooors, je suis arrivée la première, puis Filmania est venue... Enfin, je pensais, car en fait Nohya s'entraînait au terrain d'entraînement... Mais théoriquement elle n'était pas là, alors je suis quand même la première !

Bon alors, Cypries est arrivé avec un sac et en attendant les autres, il s'est mis à discuter avec Filmania. Mais ça, c'était pas nos soucis à Nohya et à moi, alors après que je sois allée la chercher, on s'est mises à côté de la porte et on a attendu les autres... Comme ils ne venaient pas et que les deux autres avaient visiblement fini de parler, nous nous sommes mis à table pour discuter.
Cypries a amené des boulettes de viande, c'était vraiment très très bon. Nohya a voulu me donner les siennes mais je ne voulais pas, chacun sa part, quand même... Surtout que j'avais eu du rab...

Aaaah oui, alors la réunion... On a commencé en reprenant depuis Orvain. J'ai une nouvelle fois résumé ma capture et mes deux semaines au cercle. Ensuite on a parlé de plein de choses comme de nos nouveaux alliés, Astval et compagnie. D'ailleurs on s'inquiète pour Astval, puis moi je l'aime bien, il est gentil... On a aussi évoqué le cas de Maurdhr Yrh, je pensais que ce serait bien étant donné qu'il traînait au Bosquet en ce moment. Je l'aime aussi beaucoup Maurdhr Yrh !

Svyllia est venue et est vite montée en haut -en bas, ce serait difficile- on a parlé de ses problèmes de nourriture... Enfin, moi j'avais voulu faire ça de manière pragmatique, un entonnoir, des sédatifs... Et elle aurait reprit du poids en moins de deux... Mais non, il parait que c'est trop cruel... Pourtant, j'aurai trouvé ça efficace... Enfin, c'est pas grave !

Ahhh, enfin, Cypries est allé cherché Neithan pour qu'on parle plan et stratégie. J'ai pas mal parlé et j'ai voulu récupérer l'un des objets que la forgeronne lui a laissé, une barbe de fouet qui fait couler plein de sève nécrosante. C'est intéressant, Senddai et moi récupérons le poison pour le moment, on trouvera peut être un contrepoison... Mais c'est vraiment pas certain au final y'a pas d'antidote à tout.
Hm, on a aussi vaguement parlé de plan, mais on a dû arrêter puisque une autre sylvari "Kata Keranu" est arrivée. Une jeune pousse qui ne semble parler que par le Rêve.
Du coup, je suis allée un peu me reposer, j'avais mal au crâne.

... Et toi sinon, comment ça s'est passé ta journée ?"
Avatar de l’utilisateur
Cypries
GM à la retraite
Messages : 3235

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Cypries » 02 Mai 2013, 06:09

("Fin" de Rêves et Cauchemars : Troubles, première campagne dans le cadre de la lutte de la Rose et la Plume contre le Cauchemar.)

Sur la passerelle menant à sa cosse, jambes pendouillantes dans le vide, assis penché en arrière, appuyé sur ses mains, Cypries se reposait tranquillement, le regard perdu dans la contemplation de la danse des pollens luminescents. Dans le Rêve, ses souvenirs s'organisaient calmement, retraçant les événements récents. Son moral allait nettement mieux depuis mardi. Oh, certes, tous les problèmes n'était pas encore réglés, mais il sentait bien qu'une bataille était réellement achevée.

Le Cercle de Cigue déraciné.
Orvain enfermé, et bientôt proprement enterré.
Et tout les "siens" se portaient bien, à nouveau tous réunis au Bosquet.

Bon, effectivement, Cael s'en tenait au "blanc", mais des plans étaient mis en place pour l'aider, et puis, Cypries faisait toute confiance à son petit frère pour aller mieux en temps et en heure. Filmania semblait encore un peu fragile, quelque part, mais repartie sur une pente positive, et prête à construire un beau projet. Nohya se cherchait, mais elle ne restait pas les bras ballants sur cette tâche. Svyllia avait ses problèmes, mais au moins avait-elle passé la phase du blocage. Aësyl... eh bien... était Aësyl, un cas pas ou pas encore désespéré, et puis, une amie.
Globalement, tout allait bien.

Alentours, il y avait tous ces amis, ces Sylvaris de plus en plus proches, pour la plupart déjà compagnons d'armes, et il n'y avait guère à se morfondre non plus. Astval perdait des bouts, mais bon, il était sans doute habitué, à force, et était bien soigné par Evaiel. Il irait mieux. Caelan ? Pas de nouvelles, bonnes nouvelles, présumait Cypries. Kata apprenait très vite, il avait d'ailleurs hâte de retourner étudier avec elle sous la tablette de Ventari. Aenor se portait bien, aux dernières nouvelles, et Ys Sin également. Duraïg se passionnait sans doute pour l'ingénierie charr, à la Citadelle. Aussi, Öoresé et Filaënn, deux Sylvaris qui lui avaient récemment laissé une bonne impression... Ajarej avait rendu service sans hésiter, et semblait bien se porter. Siffrith ? Il lui faudrait prendre quelques nouvelles, mais il avait le sentiment qu'il saurait naturellement se tenir éloigné des ennuis. Et Amynarmëh, bien sûr, jamais bien loin, et pour le moins débrouillard, compensant son goût du risque, avec qui il appréciait parler...

Oh, bien sûr, il restait des épines - il en reste toujours.
Maurdhr Yrh, pas de nouvelles... Synis Tia, encore pire. Xjall, l'écuyer d'Orvain, disparu. Les doutes concernant Traeg. Bhrionnù toujours vivante et libre, mais sans doute pas prête de revenir à Caledon. Neithan, eh bien... pouvait bien faire ce qu'il voulait. Ce n'avait pas été faute d'avoir tout fait pour lui laisser une chance, pour l'aider, être là pour lui, et le conjurer de ne plus agir seul face au Cauchemar. A un certain stade de la récidive, il fallait bien se rendre à l'évidence. Et Cypries était déjà la maman d'assez de monde pour ne pas en plus devoir l'être pour un Sylvari dix fois plus vieux que lui. Même si parfois, il regardait son poignet gauche en répandant dans le Rêve une sensation de regret...
Et puis, il planait toujours l'ombre constante des Chevaliers et Seigneurs du Cauchemar restants. Aloïsa le Serpent, Pestilent l'Infâme, ou encore, bien sûr, Cynapium et toute sa joyeuse petite bande... L'image de Leendrill se forma dans le Rêve de Cypries. Voilà un appui qui aurait été vital... s'il n'avait pas disparu de la surface de la Tyrie.

Cypries n'était pas aveuglément confiant en l'avenir, bien conscient des épreuves se profilant à l'horizon. Mais il était déterminé, oh, très déterminé. La suite n'allait pas être simple, loin de là, mais en son for intérieur, il était résolu à ne pas flancher.
Ils ne le briseraient pas.

La guerre était loin d'être terminée, sans doute n'en verrait-il pas la fin de son vivant. Mais, Cypries le sentait bien, une page s'était tournée, une phase s'était achevée. Des erreurs, il en avait faites, mais il l'acceptait humblement, essayait d'en tirer les leçons et, surtout, ne laissait pas ses pensées tourner à la rumination. Il avait fait de son mieux, toujours, pour teinter le Rêve de souvenirs aussi honorables, bons et justes que possible. Et comptait continuer ainsi... Grâce à l'aide et au soutien de son entourage.

Après tout... Seule la paix de l'âme était véritablement éternelle... L'ennemi pouvait bien gagner du terrain, de la puissance et de la richesse, tout cela n'était qu'illusion éphémère. Eux, Rêveurs, allaient construire leur paix intérieure, collaborativement...
Au sein d'une école.
Avatar de l’utilisateur
Cappaeriel
Messages : 1338

Re: [Campagne Cauchemar]Au Bosquet

Messagepar Cappaeriel » 02 Mai 2013, 16:02

Il avait rassemblé ses affaires, comme on lui avait dit de faire. Méthodiquement et mécaniquement, ça aidait, un peu, bizarrement, même si la routine aurait dû le rapprocher du vide blanc qui lui faisait autant peur qu'il l'attirait. A la place, les choses changeaient. Un brin d'espoir. Son armure végétale sur le dos, ses aiguilles à tricoter et ses pelotes de laine de couleur vive dans les recoins de celle-ci...
Ses haches à ses côtés, son bouclier et son fusil dans son dos...
... ses lunettes sur son nez, une ombrelle à cocktail défraîchie piquée dans les branches...
... la flûte, don d'Aenor, nichée entre deux poche-feuilles...
... un sac de nourriture sur le dos, une couverture épaisse bien enroulée au dessus...
Il posa le morceau de papyrus, délicatement, sur la table du hall de la Terrasse du Rêveur. Personne ne viendrait le voler, il le savait. Ou il espérait le savoir, en tout cas. Un coup de vent vint le contredire, et le petit papier voleta à deux mètres de là. Lentement, patiemment, Cappaeriel revint le chercher, posant le bout de sa botte sur le fuyard. Il le ramena vers la table.
Quelque chose pour le faire tenir. Il fouilla machinalement ses affaires, l'esprit de nouveau distrait par les nuages blancs si apaisants, mais si dangereux.
Ses doigts s'arrêtèrent sur une forme oblongue un peu irrégulière, de bois taillé, et il...
Posa le culbuto grawl sur le mot à l'adresse des autres. Et il l'observa. Le jouet se balança d'avant en arrière, vacilla, tout près de tomber, et il...
Tint bon.
Cappaeriel l'aida gentiment à arrêter son balancement, un index posé sur la tête de la petite figurine. Il eut un bref sourire, un peu douloureux. Il sortit un crayon et annota son mot, avant de le ranger de nouveau dans les replis de son armure.
Rouge, la couleur de la colère, de la haine, de la passion violente qu'il voulait rejeter, qui faisait du mal à tout le monde et qui leur faisait peur et qui...
Rouge, la couleur de l'affection, de l'amour, de la passion tendre, et il ne pouvait pas rejeter ça, non... ça reviendrait, en temps. Dosé.
Les nuages blancs de son Rêve se refermèrent de nouveau, mais quelque chose brillait derrière. Svyllia lui avait rappelé qu'il était aimé des autres, à défaut de lui-même, et il ne tenait pas à être un égoïste. Et Digg, Digg aussi avait aidé. Allait aider. Rien que le voir, ça avait déjà fait beaucoup, mais évidemment, il n'avait pas su le dire.
Il se sentait toujours fatigué, mais il résista à l'envie de fermer ses yeux. Digg l'attendait, dehors.
Cappaeriel resserra les lianes de son sac à dos, et marcha vers la sortie.


Digg m'emmène dans les Cimefroides. Il va m'aider avec mes problèmes. Je suis heureux soulagé, et content de le revoir. Et je voulais vous dire que je suis désolé d'être tout blanc ou tout rouge, sans milieu. Je vais essayer de trouver le milieu, et mettre ça derrière moi. Je vous aime. Svyllia, merci pour tout. Ca a vraiment aidé. Je t'aime.
PS : je reviens vite.
PPS : Cypries, prends soin de ça quand je suis pas là. [Une petite flèche désignant le jouet] Je t'aime, mon frère, désolé d'être aussi lâche.

Revenir vers « Campagne "Rêve et Cauchemar : Troubles" »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité