Page 1 sur 1

[Campagne Cauchemar] En cage

Publié : 31 Mars 2013, 04:19
par Aëlyse
(J'ai décidé de séparer ce texte des autres vu qu'il est rédigé à la première personne et qu'il est de toute façon déconnecté du reste. Les seules lignes qui peuvent contenir du spoil sont cachées)

J'ai observé le cercle de cigüe. Plus le moindre espace pour passer sans escalader les murs. Pourtant il faut que j'y ailles. Je veux être utile, en plus je m'ennuie. Je commence à bien connaître les lieux. Je me faufile, invisible, jusqu'à l’extrémité de l'un des murs. La sage me dit d'y aller, que je ne peux de toute façon pas revenir sans information, il faut que je rentre, que j'inspecte, que je m'approprie. L'autre, elle a juste faim, comme d'habitude. Elle se tait pour le moment, distante. J'entreprend d'escalader le mur, malheureusement il trop bancal.
J'aurai dû attendre de m'être reposée avant de rejouer par ici. Je fais de mon mieux pour rester cachée mais plusieurs gardes remarquent le mouvement des ronces. Ils s'approchent, ils portent des lances. Je suis en déséquilibre sur le mur. Si je saute à terre, tout est fichu. Je ne peux pas attraper ma poudre dans ces conditions. Dans le doute, je reste silencieuse et me contente de compenser le déséquilibre. Un coup, je dois esquiver. Je m'étais mal positionnée et je tombe en arrière. L'autre, m'ordonne de me lever et de fuir. Je n'y arrive pas, je suis mal tombée. Je rampe lamentablement sur le sol. Stressée, je relâche ma concentration, j'apparais. Tombent alors deux gardes et un troisième dont l'acier me taquine la gorge. Ils me relèvent et m’amènent au cercle. La sage me dit de me laisser faire, j'ai besoin de cette gorge.

J'y pense... J'y suis rentrée ! L'objectif est atteint ! Je souris.

Je les suis jusqu'au cœur du cercle. Ils m'attachent.
Je sais ce qu'ils vont faire, je revois les doigts de Nohya. Ils me posent des questions, parfois imprécises. Ils me cassent parfois une phalange, ça les amuse. Ça fait mal, je ne peux plus les bouger, mais oui, c'est amusant.
"Pour qui travailles-tu ?"
-Ici, personne. Ai-je dis. Je ne prend que des contrats. J'en ai eu un avec Bhrionnù.
On en vient aux rêveurs, ils ne comprennent pas. Ils se demandent si ils sont alliés à la forgeronne. C'est stupide. Je leur fais remarquer qu'ils posent mal les questions, ce n'est pas marrant.
"Où sont les rêveurs ?"
-Et bien, il y en a beaucoup au Bosquet. Ai-je dis. Je leur ai aussi cité les hameaux de rêveurs que je connaissais par ici.
"Mais non ! Les rêveurs avec qui tu travaille !" Ont-ils surenchéri
-Ils ont une très jolie maison au Bosquet !
Je leur dis que je suis venue jusque ici seule, puisque je connais les lieux. Ils me croient.
J'ai de plus en plus de mal à me retenir de rire, c'est hilarant.
"Pourquoi espionner le cauchemar ?"
Je leur ai menti. Je leur ai dis que je voulais me venger de Bhrionnù. C'est vrai que j'aimerai beaucoup lui mordre le visage, un peu. Mais pas au point de la tuer, quand même.
Si je leur avais dis la vérité, ils m'auraient encore moins cru de toute façon !


Ils m'ont traité de folle et m'ont laissé en cage avec une jeune sylvari.
La faim a résonné en moi, très fort... Les dents ont claqué.
Ils ont décidé de me mettre dans une cage à part, avec pour seul habit, un collier de chien.
Je n'aime pas être en cage, ça me rappelle l'attente et l'ennui.
Le collier est seyant, cela dit.
Je m'ennuie, j'ai peur d'être encore très en retard et que ma cheffe m'en veuille encore, que l'histoire se répète.
Je vais dormir, j'en ai besoin. La sage s'est tu pour aujourd'hui. Je me sens seule, seule avec ma cacophonie.
Vivement demain, peut-être me ressortiront-ils pour m'interroger ?
Je souris.

Re: [Campagne Cauchemar] En cage

Publié : 31 Mars 2013, 07:51
par Filmania
"vêtue uniquement d'un collier de chien très seyant"

hummmm ok ! :D