Etudes et dissertations arcaniques - Notes d'Eulùenn

Des ouvrages RP, rédigés ou résumés.

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Tùalenn
Messages : 830

Etudes et dissertations arcaniques - Notes d'Eulùenn

Messagepar Tùalenn » 15 Août 2015, 18:16

L'ouvrage est placé en libre service dans la Cosse du Prieuré. S'agissant d'un carnet à couverture de cuir plutôt épais, le chaland serait surpris d'y découvrir une petite écriture fine et stylisée plutôt que la calligraphie orthonormée des imprimeries charr. En grande majorité, les lignes sont rédigées en nouveau krytien, mais on peut y découvrir parfois de multiples passages en alphabet asura, ponctuées d'annotations, de schémas divers, rendant le tout parfois incompréhensible même pour l'averti. Le carnet est de plus gonflé par la présence de feuillets de notes de laboratoire, ajoutées à la va vite.

... De la catastrophe Scarlet à celle de Thaumanova, s'agissant des évènements les plus influant sur l'équilibre alchimique depuis le réveil des derniers dragons avant Mordremoth, tous deux attestent de plusieurs phénomènes particuliers et intéressants à une juste compréhension du mécanisme magique. Les dernières recherches et explorations du Prieuré ont bien démontrés une trace visible des mouvements arcaniques observés en laboratoire à savoir l'instabilité d'une énergie que nous cherchions à définir jusqu'ici de façon claire. Ceara avait déjà instinct, assez jeune, de ce phénomène, mais se heurtait fréquemment à l'incompréhension universitaire.

Pourtant, loin d'être anodins, les fluxs telluriques sont une intense source de renseignements et me permettent désormais de définir une organisation magique cohérente telle que ce qui suit, et que je nommerai : "Mille-feuille atmosphérique". De la même manière que s'agencent les strates terrestres, comme ont pu le considérer les explorateurs lors d'études géologiques, la magie s'ordonne en couches successives, constituant l'air que nous respirons, mais également le sol que nous foulons. De fait, certains pourraient y percevoir une forme d'harmonie parfaite, la magie constituée ainsi en courants multiples et superposés, coulant parfaitement, de façon équilibrée et fluide.

La réalité est toute autre,quand bien même les spécialistes se disputent sur la question, nous en reparlerons. Le mouvement continu de l'arcane, peut être considéré pareil à l'eau d'un torrent coulant jusqu'à la mer : Sinueux, et parcouru de multiples barrières naturelles qui viennent couper sa progression. De même, nous pouvons prendre en compte l'existence d'altérités, des objets ou organismes évoluant dans ces strates atmosphériques, eux même formant des concentrations, ou noeuds de magie. Quand bien même, leur différence de nature crée une entrée en conflit entre les deux, et la manifestation physique de cette réaction est celle que nous connaissons.

Comme excellent exemple de l'altération de la réalité par l'énergie arcanique, nous pouvons citer les rochers en lévitation de Maguuma. Ces roches, loin d'être neutres, sont en réalité formées d'un noyau de "pierre énergétique", une matière très riche en cristallarcanies, de la magie sous forme solide, cristalline. C'est la rencontre entre ces deux énergies naturelles, tout à fait semblable, qui crée un "choc de courant", une contre-gravité naturelle. Le phénomène survient de façon récurrente en cas de très forte concentration magique, et se révèle également dans les "lignes de force", où le niveau de magie atteint un niveau suffisant pour que l'arcane présente dans l'atmosphère devienne visible à l'oeil nu.

De manière théorique, en appliquant cette méthode de "choc de courant", on peut faire léviter n'importe quoi, néanmoins, comme l'atteste l'installation dodécaédrique de Rata Sum, la pratique demande généralement une élaboration minutieuse, et une maîtrise parfaite des phénomènes...
Avatar by @Zyl

Revenir vers « Bibliothèque »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités