[Forteresse assiégée] Le procès

Récits libres, RP ou RP-fictif, origine des personnages...

Modérateur : Fondateur

Avatar de l’utilisateur
Thelawiel
Officier
Messages : 1053

Re: [Forteresse assiégée] Le procès

Messagepar Thelawiel » 05 Août 2016, 01:30

PARTIE 11 : Final

Le Magistrat Zouhayr Benwassim se passait les doigts dans la barbe, l'air grave. De son côté, Velazquez semblait jubiler, tel un gosse devant son cadeau d'hivernel et qui ne peut plus attendre. De Lonner, elle, était prête, chauffée au rouge depuis le début du jugement. Elle n'attendait que ce moment, l'épilogue de cette sordide comédie. Benwassim et le Précepteur échangèrent un regard entendu avant de hocher la tête pour De Lonner, lui laissant le plaisir d'en terminer avec cette affaire.

- Maître de Guerre Victoria Torious, entamait elle alors que l'accusée s'avançait jusqu'à la barre, menée par ses gardes, rouge de colère. Vous êtes accusée des faits suivant : Coups et blessures, propos xénophobes, menaces sur subalternes, menaces sur gradés du Pacte, acharnement moral, actes mettant en péril l'intégrité d'une position stratégique, Mauvais traitement de troupes, falsification de preuves, dissimulation de preuves, destruction de preuves, tentative de sabotage de relation diplomatique interraciale, prise d'otages, séquestration de soldats du Pactes "tous" ordres confondus. Torture envers soldats du Pacte et volontaires "tous" ordres confondus, torture envers gradés du Pacte, tentative de meurtre avec préméditation, meurtre avec préméditation et récidive. Vous êtes reconnue coupable, et êtes condamnée à mort par décapitation. Avez vous quelque chose à ajouter ?

- Vous allez me faire perdre la boule, vieille chèvre, railla Victoria Torious, de toute façon déjà condamnée et n'ayant plus rien à perdre. On pouvait sentir toute sa haine envers les juges dans son intervention, qu'elle avait craché.

- Bien, déclara de Lonner, hochant la tête, calmement. Vous serez exécutée demain à l'Aube. Vous conservez le droit de demander un ultime repas à vos convenances et de dormir dans des conditions favorables à votre rang au sein des Veilleurs. Vous pouvez dès à présent disposer. Nous allons maintenant juger les cas des Maîtres de Guerre Elena De Nivelle et Ylva Bünkkerdottir. Elle prit immédiatement son marteau et frappa un coup, scellant pour toujours le destin de Victoria Torious.

Un peu plus loin dans l'assistance, une sylvarie fleur poussa un long soupir, tout le poids qu'elle avait accumulé au creux de sa gorge semblait s'évanouir pour de bon. Elle respirait un peu mieux de savoir que justice avait été donnée, et que la personne qui avait fait tant de tort serait effacée pour de bon. Au sens littéral. Elle se cala un peu dans son siège, les yeux fermés, elle se contentait maintenant de laisser la suite se faire, pour le mieux, elle l'espérait. Ormeronce resta pour sa part immobile à ses côtés, le nez enfoncé dans le col improvisé de son manteau. Impassible pour qui ne savait percevoir l'amertume qui teintait sa brume onirique de filaments grisâtre. La condamnation à mort de Torious lui semblait presque être une sentence trop douce en comparaison des atrocités qu'elle avait pu commettre. En soupirant Jerynd observa Torious, son Rêve teinté d'un sentiment de gâchis, de perte stupide mais de justice rendue, de vision de l'avenir, d'espoir. Le visage fermé et triste il balaya la salle du regard pour observer les réactions, comme s'il cherchait une preuve qu'ils avaient empruntés sur le bon chemin, pour se rassurer sans doute.

Avec la fin du procès, une grande partie de l'assemblée quittait la salle d'audience pour laisser place à ceux qui assisteraient au procès suivant. Car celui-ci, aussi important fut-il, pour l'exemple, pour la justice, était loin d'être le seul. Il n'avait fait qu'ouvrir un sinistre bal de futures condamnations pour des crimes de guerre divers... Très vite, il ne resta plus dans la salle que les juge et l'accusée principale, qui se faisait reconduire en cellule. Mais avant qu'elle ne disparaisse du champ de vision des personnes encore présentes, on put la voir passer de la colère à la stupéfaction, se figeant sur place, totalement décontenancée. Puis, sous l'insistance et la force déployée par ses gardes, elle finit par sortir et ce qui venait de l'interloquer fit son apparition. Les deux accusées suivantes, qui allaient être jugées ensemble : une grande norne aux allures d'homme et une humaine au visage usé par le temps et aux cheveux grisonnant. Si l'humaine avait été plus jeune, avec moins de traces du passage du temps sur son visage, on aurait pu croire que le procès de Victoria Torious continuait, encore et encore...

Et rapidement, les juges las de tout cela continuèrent leur lourde tâche, enchaînant directement. Ils n'avaient pas fini...
Personnages actifs :
Sepideh âl Qawali, revenante orrienne
Kivihiili, vieille branche


Personnages en pause :
Thelawiel, nécromante, guérisseuse et médecin légiste
Kedaeveth, guide guidée
Kaeryan, cuisinier fou

Revenir vers « Histoires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité